" />
MyPhotoWall


Duathlon à Millau

Plusieurs bonnes raisons de revenir a Millau , après mon rapide passage l'an dernier pour le marathon :
- d'une part la beauté du parcours le long du Tarn et dans ses  magnifiques gorges  !
- d'autre part : y amener ma-tortue qui ne connait pas ce parcours
- revivre cette préparation au 100 km et l'organisation qui va avec , pour ceux qui le courent
- et enfin et non des moindres : la sollicitation ducousin ( initialement)  pour l'accompagner sur les 100 ....
C'est ainsi que, très rapidement, est née la volonté d'y recourir et de continuer en suiveur - toujours avec ma chérie et en tandem vélo - pour ce challenge d'un Duathlon à Millau !

- LE MARATHON -
Pconvert
: ça me plait bien ça .... continuer en vélo sur 100 km après m'être tapé un bon marathon bien vallonné .... Et surtout que la deuxième boucle offre un dénivelé et de superbes cotes encore plus relevées ! La promesse d'une belle journée sportive comme je les aime  ... Yess !
un peu inquiet , tout de même , car sortant d'une sacrée bronchite (je tousse encore pas mal) .... et venant, la veille , de me faire une entorse à la cheville dans mon jardin ! bêtement  ! heureusement sur une partie non "vitale" d'un ligament ... malgré le "Craaac" bien entendu ;-(

La-tortue :
Lorsque leCousin nous a proposé de courir le marathon de Millau et de  l'accompagner, ensuite, sur le 100 kms, j'ai trouvé l'idée plutôt saugrenue !! Pconvert a trouvé l'idée excellente…. Nous voici donc, ce samedi 25 septembre, prêts à vivre une nouvelle aventure. LeCousin ne participe pas à la fête, malheureusement, : tendinite d'Achille - 1 mois sans course à pied. Je suis très triste pour lui, d'autant qu'il était au top de sa forme.


Pconvert :
Bon : la motivation de la matinée : refaire un petit podium comme l'an dernier ou j'ai eu la surprise de découvrir le lendemain cette place de 3 iem V2 !
J'y avais couru en 3h38 ce qui n'était pas un chrono super ...  mais en tenue de " Fou du Roi" complètement imperméable et irrespirable , un vrai sonna ambulant, la "perf" prenait toute sa valeur ...
En tenue, pour cette année , d'Hippie moustachu ,  cela devrait mieux passer ! Nondedjiou .... Et de fait, ma Garmin sera réglée sur 3h30 ...  mon cher partenaire virtuel dans les starking Blocks !

La-tortue : C'est donc Did, que nous accompagnerons….. et Did…. c'est le mari de ma grande copine Lacox !! Lacox, qui n'a pas résisté bien longtemps à ma demande de partager avec moi, ce marathon. Et qui dit "courir avec Lacox", dit "courir déguisé". Tenue hippie pour toutes les 2 : robette et leggings bleus, colliers de fleurs pour moi, Lacox a préféré le pantalon "pattes d'éph". Pconvert, bien sûr, trop heureux de s'amuser n'a pas hésité de se joindre à nous, en hippie moustachu

Pconvert ;
Départ à jeun, comme d'hab ... ça m'évite l'angoisse de ma-tortue de trouver à petit déjeuner en ville : en effet le lever a été tôt le matin pour trouver sans peine une place au parc de la Victoire , ne voulant pas laisser le tandem sur le toit de la voiture n'importe ou en ville .
La condition est de ne pouvoir ressortir la voiture qu'après minuit , mais je devine que ce sera grosso modo l'heure de fin de nos repas de recup ( et ce fut le cas avec exactitude! )

La-tortue : Bien que ravie, à l'idée d'un tel challenge, la pression est forte. Serai-je capable de courir 42 kms 195, et d'enfourcher ensuite le tandem ?C'est l'inconnu ! Comment vont réagir mes jambes ? Serai je capable d'accompagner, jusqu'à l'arrivée, Did, sans râler, sans me plaindre, juste en l'encourageant, en trouvant les mots qui boostent, les mots qui rassurent, qui donnent envie d'aller au bout ? Saurai-je me taire ?

Pconvert :
Départ cool : rien ne sert de jouer des coudes au départ , quelque soit le marathon : foncer des le début est la meilleur façon de se griller ....
Donc : remontée lente de la colonne des coureurs : mission : photographier les copains ClM et rechercher ceux que je n'ai pas encore vus au départ comme l'ami Sjaujau par exp ;-)
petit bonjour au passage à Brinouille de càf qui me reconnait en passant devant la zone "vélo" des accompagnants , et doucement doucement je rattrape les presque 2 min de retard sur mon partenaire virtuel ... Pas trop difficile : le premier semi est " indulgent"

La-tortue :Mais pour l'instant, pas question de garder le silence ! Lacox et moi, nous accompagnons Nono et Runingdoum. C'est très agréable "Ralentissez, les filles, vous allez trop vite " Quels doux mots à nos oreilles !!! Très heureuse, également de revoir et de discuter avec  Sjaubert, Alain Pages, qui pour une fois ne sont pas tout devant.

Pconvert:
Inutile de dire que ma tenue de Hippie moustachu fait fureur !
Les spectateurs sont aux anges ... Les videastes en moto y vont de l'interview  en "live" , et on remet cela au ravitaillement ;-)
Et le temps passe , le partenaire virtuel gagne un peu du terrain , mais pconvert veille et remonte la bébête avec régularité .
" Peace & Love " conseille-je .... Et d'ajouter : " pisser , c'est fait ... qui se charge du reste ?"

La-tortue : Franchement, je m'éclate. Nous avons un succès fou auprès du public, des bénévoles,  des autres coureurs. Nous aurons beaucoup crié sur ce marathon "peace and love" , "peace and love ".
Notre bonne humeur est communicative.   


Pconvert:
J'aime bien ce parcours aux paysages grandioses , surtout dans cette première partie marathon dans les gorges .... après ce sera  le  Viaduc , la vedette , mais plus ces falaises ou ces pics rocheux parfois escarpés, ou l'on croit deviner autant de châteaux fantômes veillant sur la quiétude de ces lieux somptueux .
Grace à la température fraiche, le rythme de course est relativement aisé à suivre , bien qu'un marathon ne soit jamais mais jamais une tache " facile"
Le soleil se dispute aux nuages , le vent parfois en rafales latérales me gêne car il envoie les très larges pans de mes " pâtes d'Eph" dans les jambes , et malgré les épingles à nourrices sensées éviter cela , je manque tomber plusieurs fois !!!
D'ou perte de temps à essayer de coincer les bords dans mes chaussettes , empêtré que je suis avec mes gants et ma gourde à main ... Grrrr ....

La-tortue : Les paysages sont magnifiques !!! je ne connaissais pas la région. franchement, j'ai bien fait de venir. J'en prends plein les mirettes. A papoter avec ma copine et les autres coureurs, les kms vont défiler à une vitesse !!! je ne ressens aucune fatigue . J'avais très peur de ce marathon (plus couru de marathon depuis celui d'Helsinki le 15 aout 2010), il va passer comme une lettre à la poste, une belle sortie d'entrainement.
Nous avons rencontré Monique : soixante 100 kms dont 19 Millau !! je me sens petite, petite


Pconvert :
Ma régularité et ma veille permanente du partenaire virtuel paye : je suis de quelques secondes en avance sur mon Pace !
Dernière longue ligne droite plate devant "Millau Plage" !(sic)  et se sera l' arche d'arrivée par l'avenue un peu montante du centre ville .
Je rage, car les coureurs qui m'entourent courent pour certains d'entre eux sur le 100km et sont , eux, sur un " petit rythme " tranquille (!!!!!!) alors que je commence a être sérieusement au taquet ! .... bon .... Ils ne sont pas  V2 non plus ... mais tout de même !
18 sec d'avance sur ma Garmin ...Yessss! Je passe l'arrivée .... Stop mon chrono et regarde ...????????? quoi ?   3h 31.26  ????? au lieu des 3h30 ?
Cherchez l'erreur ?
Et bien oui: le marathon fait 42km…500  : D'ou la minute et quelque en plus  ...
D'ou ma 4 iem place en V2 à ...1 min du troisième ! (29 iem au scratch)
Bon, pas grave mais un peu rageant ...  En sachant cela j'aurait peut être perdu un peu moins de temps à faire le zouave et des photos ;-)
Nannnnn ... Pas possible pour pconvert d' être sérieux ! Vous n'y pensez pas ?!  
Une bonne rigolade vaut tous les chronos du monde ;-)

La-Tortue : nous terminons le marathon, fraîches comme des roses, dans la joie. Mais la pression réapparaît. Pconvert m'attend. Je vais devoir changer ma tenue hippie, contre une tenue plus adaptée à la pratique du vélo.

- EN TANDEM -

Pconvert :
vers 4h de course, passe mon Did , frais comme la rose et tout souriant pour attaquer la deuxieme boucle de 58 km , boucle sur la quelle nous allons l'accompagner la-tortue et moi même en tandem, tirant notre remorque "une roue" supportant jusqu'à 30 kg de bagages . un bijoux que cet attelage .... mais tirant du convoi exceptionnel de par sa longueur ;-)
Et bien oui, ce sera Did et non lecousin , blessé de dernière minute !!! quel dommage pour lui : maintenant qu'il a le poids de forme optimal pour de grands exploits !

en attendant ma-tortue, je prépare le tandem, me change pour notre tenue commune de tandemiste  : "C-Mieux A2"
oui, mais voilà .... passent Nono et le Doum, qui devaient courir avec la-tortue et Lacox , les deux également en charmantes Hippies .... mais toujours pas de fanfreluches et pattes d'eph à l'horizon ....
enfin , vers 5 h de course apparaissent nos naïades ... tranquilles .... joyeuses ... Peace & Love ....
je n'ose brusquer ma Dany qui a couru un marathon , mais suis un peu inquiet du temps que nous allons mettre pour rattraper notre Did !
et du temps ... on va en mettre !!!!

La-tortue :
" Il va falloir rattraper Did, et je vous promets que le parcours est tout, sauf plat ! Qu'est ce que ça grimpe,… et le vent transverse ne nous facilite pas la tâche.Je suis, tout de même, surprise, car la transition course/vélo s'est réalisée sans problème: aucune douleur ni dans les cuisses, ni dans les mollets, aucun souci.
Nous doublons de nombreux coureurs, nous les encourageons. D'où puisent ils leur énergie ???Ca monte, ça descend , je suis morte de trouille dans les descentes. Il faut dire que notre tandem + notre remorque forment un drôle d'équipage, plutôt imposant … genre convoi exceptionnel !… et Pconvert fonce, zigzage entre les coureurs, ceux qui descendent vers St Afrique, et ceux qui remontent de Ste Afrique. J'ai une peur bleue d'effrayer ou d'accrocher un futur cent-bornard, mais l'homme à moustache à l'oeil exercé, le réflexe rapide et sûr, une technique parfaite, et l'animal (le vélo, bien sûr !)possède des freins d'enfer et hydrauliques , d'une efficacité irréprochable.


Pconvert :
malgré le fait de foncer en slalomant, dans les parties descendantes, en essayant de ne gêner personne parmi les nombreux coureurs et accompagnants , il faut bien dire qu'en montée notre vitesse ne dépasse pas celle du coureur .... et des montées !!! qu'est ce qu'il y en a !!!!
une folie ce parcours !!! ça me conforte à dire qu'il n'est pas du tout adapté pour un primo-cent-bornard .... à moins d'admettre de marcher dans les montées , ce qui ne représente plus , à mes yeux, la réussite de cette épreuve .
ce n'est , finalement qu'au 70 iem à St Afrique que nous rattraperons notre Did , sacrement inquiet de ne pouvoir récupérer sa frontale avant que la nuit ne tombe ...
ne t'inquiète pas mon Did   ;-) .... avec pconvert-la-tortue : pani problem  !!
enfin rassurée , ma-tortue se détend aussi (elle a bigrement serré les fesses dans les descentes , le slalom spécial avec des centbornards comme piquets.. ce n'est pas sa tasse de thé !)
et nous voila sur le chemin du retour , une gentille musique country sortant de mes hauts parleurs stéréo de vélo ....

La-tortue : Très, très heureuse d'avoir retrouver Did. Lacox, nous avons bien essayer de le convaincre de se mettre à la danse… échec total ! Coureur, oui ! danseur, non !


petit train de sénateur dans la soirée et la nuit qui s'annonce ...
petit train ... petit train .... j'en connais un qui serait plutôt une locomotive ! et une sacrée loco bien huilée !
je suis complètement admiratif du rythme de notre Did ! une régularité de métronome Suisse !
pas un arrêt en pleine montée, pas une accélération en descente , pas un signe d'essoufflement , de ras le bol, ne serait ce de simple fatigue légitime !
il poursuit son petit bonhomme de chemin comme si de rien n'était , tranquille, régulier, plaisante à nos bêtises, répond à nos conversations, rigole gentiment ...
pas un seul pas de marche ! la perfection , comme le puriste que je suis savait qu'il en était capable !

c'est que je le connais, mon Did ! n'ai je pas dis de lui que c'était un des rares amis que je voyais s'avaler la jungfrau "à la pconvert" ? sans lâcher un mètre ?
bravo ! bravissimo ! chacun fait ce qu'il veut .. mais je considère un marathonien celui qui a couru 42 bornes , et le centbornard celui qui en a couru 100 ... sinon , et bien il faut savoir avouer son relatif échec, et remettre cela pour un prochain épisode ....
le froid me saisi dans les descentes . aprés chaque marathon (voir même mes simples sorties trés matinales en entrainement) je met un temps fou à me réchauffer ... alors là : dans le froid sans bouger sur un vélo : je grelotte a en faire vibrer le vélo et ma-tortue .... vite vite : les montées !!!!
l'ambiance change, avec la nuit, et c'est le coté magique du silence des coureurs repérables que par leurs simples frontales .... le Viaduc est splendide et encore plus impressionnant de nuit ...
La-Tortue : ça c'est sûr, il m'a impressionné, le Did !! régulier comme un coucou Suisse, cool, tranquille. Jamais il ne lâchera, jamais il ne marchera…. toujours, nous pédalerons

nous repassons dessous le Viaduc, un coup de fil à Lacox pour lui annoncer le retour prochain de son chéri ,
encore une petite montée, et rapidement le parc de la victoire arrive ...
nous laissons notre Did à l'entrée , pour lui permettre de savourer seul l'intensité de ces derniers mètres  , notre rôle ayant été purement symbolique , comme je le supposais avec lui .... tellement prêt , tellement sûr de son exploit , tellement magistral jusqu'aux dernières foulées !
j'ai la gorge un peu nouée , pour lui, pour cet exploit mené de main de maitre !
bravo l'artiste ! chapeau ! merci pour cette démonstration de ce que doit être une bel exploit !
merci à ma-tortue pour n'avoir même pas hésité une seconde quand je lui ai annoncé la bonne nouvelle : le coup du Duathlon de Millau !
allez, rendez vous l'an prochain, avec lecousin ce coup ci ! promis !