" />
DSC04529

LGT Marathon du Liechtenstein : Barbi..che en Montagne

Première étape de mon challenge de l'été, avec celui de Zermatt et la Jungfrau : ces trois marathons de Montagne représentent la " Mountain Marathon Cup "
Les paysages de montagne estivaux, la difficulté des 42 km pour quelques 1800 á plus de 2000 m de dénivelé , mon défit personnel de les courir á 100% , font que ce challenge me tienne á cœur !
Plus que de merdouiller sur un ultra á souffrir et marcher la plupart du temps : je préfère de beaucoup faire ce dont je me sens potentiellement capable .... bien que la difficulté n'est pas á minimiser .... ceux qui ont tenté l'expérience savent de quoi je parle ;-)

Notre séjour, après environ 7 h de route, commence par la visite de Vaduz dominée par le château seigneurial ... pas grand intérêt : le Liechtenstein est une petite bande plate longeant l'autoroute et le fleuve, coincé entre l'Autriche et la Suisse, lieu des principales "villes" .... mais surtout un arrière pays de fantastiques montagnes, où le très joli village de Malbun trône comme un diamant dans son écrin au milieu d' un superbe cirque glacière !

C'est donc á Malbun que j'ai réservé une jolie chambre avec vue sur les montagnes environnantes .... au pied de la zone d'arrivée du marathon ... The bon choix ;-) ( Hotel Galina)

Le lendemain : vendredi veille du marathon, nous allons faire une rando montagne su-perbe !
Un petit guide dans le hall d'entrée attire mon regard ;-) et c'est parti pour 6h de crapahutage et 1000 m de D+ : le but de la balade : le tour complet du cirque par les crêtes et les sommets ....
Comme je l'ai dit j'adore la montagne d'été, et nos balades interminables avec mes fifilles durants tous les étés de leur jeunesse me manquent terriblement ;-(
Je vais le régaler positivement ! Les paysages sont extraordinaires, un soleil de plomb nous brûle les mollets et le visage ( et oui ! Coup de soleil !!!!) le vent tempétueux nous empêche de (trop) sentir la chaleur .... mais va contribuer á provoquer quelques crises de vertige-panique sur les crêtes , á ma-Dany-tortue ;-( .... il va falloir toute mon aide et la persuasion pour passer quelques zones délicates, sans compter les nombreux névés qui barrent le chemin ... verticaux ... avec parfois le ravin au bout !
Je n'en mène pas large parfois moi aussi ( á sa décharge )
Le circuit est formidable , et ce n'est que vers 16 h que nous allons manger ... des tonnes de gâteaux : du glycogene á l'état pur , quoi !!!! ;-)
direction la vallée pour récupérer les dossards á Bendern : oh P..... ! Le thermomètre de la voiture va afficher jusqu'à 33 degrés ;-(
Pasta conseillée par l'org dans un restau en face du notre : pour 15 fch Buffet á volonté . Bien .

Samedi : lever 5h30 .... cafè á 6 h dans notre Hotel ( sympa) .... oh P....! Il pleut !
Je change mes chaussures de Trail légères semelle Vibram pour de bonnes grosses Trail Gore tex .... Effectivement c'est étanche !!!! Dès le 15 iem l'eau glissant sur la jambe et rentrant par les chaussettes ne va plus en ressortir !!!
Ça va Flic-floquer et s'alourdir de plus en plus jusqu'au semi ( fin de la pluie )
Et oui ! Vous avez bien lu ! Pconvert va vivre un VRAI marathon de montagne avec bruine et brouillard ( la deuxième partie) et gentille petite pluie (sur le début)
Bon... Allez... Á choisir avec les 33 de la veille .... je ne suis pas déçu, va ! ;-)

La navette nous prend en face de l'hôtel á 7h et nous arrivons au départ á Bendern dans les locaux d' une fabrique d' aliments pour animaux !!! ... Pas mal en fait !
Nous allons squatter avec ma-tortue leur salle détente ... Wc sur place ... Bien á l'abri ... Hé hé !

Bon , maintenant il faut que je vous raconte la plus grande HONTE de ma vie ;-)
Je ne suis pas encore changé... Nous descendons devant les camions vestiaires .... et lá .... que des malabars Suisse, Allemand, Autrichien ... épaules carrées de Body-builders.... Corsaires ajustés sur une virilité évidente .... 1m85 minimum au garrot ...
.... Et MOI .... je dois enfiler mon TUTU ROSE au dessus de mon corsaire du même rose bonbon sucé, mon petit Top épaules nues , mon diadème de Barbi...che
J'ai attendu le dernier moment ,.. Tremblant au coté de Dany morte de rire.
Et puis je me suis jeté á l'eau ... á la rigolade générale dans le vestiaire ... mais dès que pconvert et devenu Barbi..che , assez curieusement ma megalo désireuse d'être la vedette va me mettre de suite á l'aise ! Bon ... j'aurais donné tout l'or du monde pour avoir un Palmero á mes cotés !

Rencontre avec l'adorable Gazella , pronostics ( 4h40 pour moi, je vais me gagner de 2 min ;-) )
Les 10 premiers km sont plats, entre Bendern et Vaduz (pistes cyclables le long du fleuve), puis on rentre dans le vif du sujet, ça va grimper !!!

Tout d'abord en ville, puis par de charmantes petites routes ou pistes carrossables au milieu des champs .. Passage devant le château de Vaduz , et on arrive dans la cœur de la forêt !
Première grosse difficulté : une belle montée raide mais régulière .... Je suis la seule et unique á la courir !!!! ( essayez au moins !!!! Nondedjiou !!!!) Euuuhhh pardon : LE seul ( ça y est , Barbi..che fait partie intégrante de ma peau...;-) )
Bien évidement je double sans discontinuer ( tiens ??? Je croyais qu'en marchant ou courant on allait á la même vitesse ????)
Puis traversée en corniche toujours en sous bois, puis remontée plus ou moins "agrèable" jusqu'à la superbe descente sur Steg au 25 iem, lieu d'arrivée de l'ultra-semi marathon . Je pense á ma Dany qui en aura fini ici ;-)

Ah oui.... Barbi..che déclenche une hilarité spontanée et tellement sympathique parmi tous les promeneurs, familles, staff, supporters : c'est sûr , c'est bien la première fois qu'ils voient un tel Olibrius sur un tel parcours ;-) . C'est un festival de rire, qui me vaut quelques remarques de coureurs autour de moi : ils affirment n'avoir jamais eu pareil ambiance sur ce parcours !

Le début de la deuxième partie est un régal : ça déroule sur une large piste montante mais parfois presque plate : de l'or en barre !
Mais notre euphorie va être bientôt tempérée par un "mur" genre monotrace de GR vertical, encombré de racines, marches de rochers, virages sur place ....
Il me faut une volonté de tueur pour garder mon rythme de course á pied !
On me laisse passer gentiment sans que j'ai besoin de réclamer . J'apprécie !

Et puis : la cerise sur le gâteau : un long passage roulant ; je fonce comme un tordu au milieu des arbres dans la brume qui ne nous a pas quittés depuis le départ !
C'est une ambiance féerique, j'ai envie de hurler de joie, de pleurer aussi ( allez , juste une petite)
Dans la brume résonne de façon assourdie deux Cors des Alpes : nous passons devant .... Magique !!!!

Les ravitos sont top ! Boissons énergétiques, bouillon, coca, solide pour les amateurs... Rien á redire! Tous les 5 km .
Le final ne nous épargnera rien !!!!!
Ça monte ... Ça monte .... Ça redescend, oops pardon : ça remonte .... Et ainsi de suite !
Á chaque fois qu'il y a une remontée, je double le gars de devant qui se met á marcher ... je n'arrête pas de doubler depuis le début , ceci dit ... Parti sans effort, gentiment, j'ai gardé ce qu'il fallait pour les moments ou il le fallait ;-)

L'arrivée se fait sur une belle descente d' un peu plus d'un Km .... C'est en avion a réaction que je double encore et encore , les yeux complètement embués de larmes ! Je suis heureux, mais heureux !!! J'ai réussi mon pari ( ah ... Ce stress la veille !)
1870 m D+ et 720 m D- (sur 32km, si on enlève les 10 premiers complètement plats!) en courant d'une traite sans lâcher ne serait ce qu'un pôôvre mètre !!! 4h38 , 205 iem .
La ligne ... la " médaille " (?) et bien non ! Un Swarovski mon neveu ! Rien que ça ;-)
(un nounours avec un buff .. Euh.. Bonnet ) le Tshirt de Finisher , les frites chaudes ! La bière !

Plus tard les saucisses avec la-tortue remontée en navette de Steg .
J'ai des bouffées de sanglots ( Dany regarde avec curiosité l'animal qu'elle a épousè ;-) )
Je me suis physiquement éclatè dans le bon sens du terme ( et bien moins souffert qu'á Edinburgh dans la chaleur sous l'habit de Super Dupont )
Dernier petit plaisir, avant la fondue bien méritée : coudre sur ma casquette l'écusson du Liechtenstein á coté de celui du Mont blanc(2008) et celui de Zermatt (2009) ;-)
Geste symbolique ....
Voilà pour le 8 iem petit bonheur de cette année 2010 .... MVA j'arrive ! Bogey j'arrive ! Bien oxygenè
... Plus que 6 jours ;-)