" />
DSC03692

Mon Goofy Challenge Corse !

Ravis de notre séjour à Ajaccio en 2009 , pour la précédente édition du 10 km semi et marathon , nous avions décidé d'y revenir :
pour plusieurs raisons :
blessé, je n'avais pu qu'accompagner (tout juste) ma Dany sur le semi ,
blessé, nous n'avions fait qu' entre-apercevoir ce magnifique parcours du Trail Napoléon sur les hauteurs d'Ajaccio

le challenge était déjà né :
la totalité du parcours du Trail Napo, en courant , le Samedi …. et le Marathon d'Ajaccio le Dimanche !
un programme comme je les aime ;-)

je récupère le tracé GPS du Trail Napo sur internet (mis en ligne par les org.) et le rentre dans mon GPS traceur de carte IGN (l' évadéo ) : condition sine qua non , car les chemins sont mal indiqués sur les cartes , et les embranchements source de fausses routes faciles ….. et perdu dans le maquis Corse ….. seuls les sangliers vous retrouvent ;-)

dés notre arrivée à 22h à l'Hôtel , au sortir de l'avion le vendredi soir (un saut de puce de Nice !) , deux énormes surprises :
- tout un lot de cartes d'anniversaire pour la-tortue , qui va fêter ici ses "bip ans" le jour de son semi ;-) (merci les CàF !!)
- et le fait que les restos ne sont pas fermés comme je le craignais : un festin de cuisine typique Corse nous attendait à côté de l'Hôtel (le "20 123" ! bonne adresse !) …. Whaou ! un régal bien arrosé .. pas gagné pour la sortie du lendemain, et qui s'annonce "costaud" !!! (je vais d'ailleurs digérer la marmite de Tripes à la mode Corse tout le début du parcours ;-) )

Notre taxi de l'aéroport vient nous chercher à 8h30 le samedi matin pour nous déposer au bout du monde … ;-) en fait à la Parata , au pied des Iles Sanguinaires .
le temps est couvert au départ , mais doux … cela est de bon augure .
le parcours se divise en 5 parties : (dans le sens Sanguinaires---> Ajaccio comme il devrait se courir cette année )
- la première suit la côte sauvage ,en contournant un cap et redescend vers la baie de Capigliolo : on en prend déjà plein la vue !
- la deuxième s'enfonce dans une belle montée et dans une forêt exubérante et humide sur la face Nord de ce cap : superbe !! … et dur dur ;-)
- la troisième traverse le maquis odorant de genêts , et redescend vers la plage "terre sacrée" , en coupant la route au col de Canareccia
- la quatrième commence par 4 km d'une montée interminable et raide ++ vers les sommets par le chemin des crêtes , entre le 10 et 14 iem km, puis s'infléchit dans le maquis rocailleux :
la vue est extraordinaire sur le cap et les Iles des Sanguinaires ; la végétation est magnifique de senteurs, de variétés, de fleurs (genêts, bruyères, lavandes, Asphodèles, entre autres …. un régal ++++)
les roches aux formes tourmentées de Cinaraggia donnent une atmosphère curieuse au plateau …. nous sommes seuls au monde !!!!
- la Cinquième : la redescende vers Ajaccio donne , enfin , libre court à une course de dératés , avec petit à petit , des paysages de bord de mer dominant , de cactées, sous un soleil maintenant énorme ! un bonheur de courir sur ces chemins en pente douce , où nulle difficultés ne vient plus ralentir l'allure !
enfin nous débouchons sur les hauts de la ville , au niveau de la grotte Napoléon , et dévalons la dernière rue vers le bord de mer … Whaou !! génial !
24 km et entre 1000 à 1450 m de dénivelé + (selon les données GPS ou Carte)

douche rapide , et casse croute …. dans le plus beau des salons de thé d'Ajaccio : une orgie de gâteaux , de quoi refaire à toute vitesse le stock de glycogene pour le lendemain ! (j'ai remarqué, et sérieusement, que la prise pâtisseries de toutes sortes , avant une marathon, était une chose tout à fait dynamisante pour l'effort du lendemain … et je ne m'en prive jamais , hélé ;-) )
Pasta le soir avec Lolonux de CàF et ses amis …. et les fameux calissons de la-Tortue en dessert … of course ;-)

La deuxième partie de mon " GCC " arrive …. lentement (on est en Corse , non ? ;-) ) oui, lentement car départ à 10h15 du marathon !
de quoi faire grasse matinée avec bain bouillant et pieds aux mur , avant d'enfiler un café solo noir, fort et sans sucre comme tonicardiaque !
il fait beau ! à peine couvert au départ, rapidement toute nuée céleste est chassée par un bon "mistral" !

je rencontre sur la ligne "le Solitaire" de Kikourou : sympathique coureur en convalescence post chirurgicale (nous nous croisons au grès de nos marathons ;-) ) puis Lolonux et sa garde rapprochée (elle ne doit la survie de ses couettes qu'au titre de ceinture noire de karaté de sa cop's de course !! (un vieux contentieux sur une "médisance" de sa part Ô_+ )
Et comme nous sommes sur le bord de mer , et sous un grand soleil : c'est en touriste Hawaïen que je vais courir : panama blanc, pantalon blanc, chemise à fleurs et lunettes teintées ;-) … le seul "déguisé" du marathon …. comme souvent ;-)
je n'ai pas l'impression d'avoir les jambes lourdes …. et de ce fait, je vais garder un écart permanent sur mon partenaire virtuel de ….7 sec sur le premier semi . belle régularité …

à ce moment là, on vient de faire un aller/retour entre Ajaccio et la pointe des Sanguinaires (de là où nous sommes partis la veille pour le trail Off)
la route bordant les plages , les criques , les Paillotes .. embaument tellement les Genêts que c'en est un véritable bonheur !!!!!
la couleur de Mare Nostrum est d'un bleu Lagon par endroit , qui me fait me croire sans arrêt en Martinique ! Ile où j'ai vécu les 16 plus beaux mois de ma vie ! …
je suis (encore une fois) assez euphorique , et baignant dans le bonheur ….

l'affaire se "CORSE" sur le deuxième run vers la pointe des Sanguinaires : un bon "mistral" frais mais puissant s'est levé ….. et avec 50 participants au marathon , inutile de dire que toute velléité de relais derrière un autre coureur , en protection contre le vent , est vouée à l'échec! nous sommes espacés tous d'au moins 500m ….
mon partenaire virtuel va me gagner petit à petit un bon 5 min !!!! , qui ne va plus bouger jusqu'à la fin : en effet , après le 2 iem demi tour, et bien qu'ayant le vent dans le dos ce coup ci, je ne gagnerais pas plus , bien que doublant plusieurs coureurs ,néanmoins ..

une petite fierté ; celle d'avoir remonté sur un effort de 3 km , le coureur devant moi (à au moins 500m) , repéré au demi tour : probablement un V2 me suis je dis … bonne pioche ! mais le sprint final va le faire passer tout de même deux seconde devant …… DEUX secondes pour un podium de 3 iem V2 !!!!! dommage ;-) c'est le sport !

Donc , ce maudit partenaire virtuel gagne de 5 min sur mes 3h25 programmées : je finis en 3h30'09" : ce qui , au vu du challenge réalisé , me comble de joie, de satisfaction …. et un peu de fierté toute personnelle …. ce " Goofy challenge Corse " n'étant qu'un Off, connu de personne , médiatisé par personne , récompensé par rien d'autre que le trophée remis à l'arrivée des marathoniens (pas une médaille , mais un trophée)
seuls vous , lecteurs de ce récit, direz un jour :
" tiens ?… je connais un mec qui avait fait un bon trail et un marathon ensuite … avec ma foi , un temps pas trop dégueux …. et qui ne parlait pas de faire du gras avant… de récup' … de semaine de repos dans son plan d'entraînement … de fractionnés longs ou courts … " ….
Et , pour la petite histoire , ce fut le 4 iem marathon en 4 semaines … mais là n'est pas le Challenge, puisque c 'est juste tombé comme cela (comme en fin de l'an dernier : une séquence de 4 terminée par un 3H12 au dernier de la série ) .

le Challenge était clairement de se faire plaisir en enchainant les deux types de course : Trail Napoléon de très bonne réputation de par la beauté de son parcours , et le joli dénivelé , et ce marathon abandonné l'an dernier sur convalescence (une revanche perso que je ne pouvais pas ne pas relever !!!)
je relate cette expérience , non pas dans un souci de flagornerie personnelle (quoi que ;-) … on est humain Ô_^) mais plus de témoignage sportif …
ma-tortue a elle aussi enchainé les deux épreuves, mais raisonnable, s'est contentée du semi , couru avec lolonux , en lui servant de lièvre .
elle a fort bien relevé elle aussi son Challenge , sans fatigue particulière (faut dire qu'elle rêvait des 4 boules de glaces bien méritées qui l'attendaient plus tard !! ;-) )

un mot sur l'organisation marathon :
ambiance sympa de petit RDV , malgré le support du championnat corse …
pas de toilettes au départ, parcours fait de faux plats incessants, pas de boissons énergétiques sur le parcours : juste un verre de coca au semi et au 35 ….. mais : plat de pâtes ou taboulé à l'arrivée, trophée en lieu de médaille .
le parcours devrait changer l'an prochain (?) pour une boucle de 10 km …. à faire 4 fois pour les marathoniens !!!!!!!!! bofffffff ! à suivre ….
que dire de plus ?
un WE Honeymoon (un de plus) où le bonheur d'être à deux est inestimable … je remercie (comment le dire simplement ?) ma Dany-tortue de me suivre sans rechigner , dans mes petits délires sportifs . elle ne se pose même plus la question de savoir si c'est raisonnable ou non …. elle se Pconvertise en symbiose ;-)
quel sera le prochain Challenge ??? ;-)