" />
Séville 2010 : NO-8-DO
N0-8-DO
Séville 2010 : NO-8-DO

Curieux titre ?
Non, pas à Seville : ce sigle est visible partout : tout d'abord au fronton de la mairie "El Ayuntamento" d'où  il tire son origine , mais aussi de partout, sur toutes les plaques d' égouts, sur toutes les affiches officielles ... Partout !
La signification? :
Le '8' stylisé du milieu est un faisceau qui se dit " madeja " en espagnol .... Ce qui donne sous forme de rébus " no me ha dejado " = " vous ne m'avez pas laissé tomber " ...  C'est, en remerciement à Seville , ce que le roi Alfonso X le sage a fait graver pour l'aide de la ville avec la guerre contre son fils .
Et c'est ce que vais penser, en fait,  tout au long de cette course !
NO-8-DO
Séville ne m'a pas laissé tomber !

En premier : cette éternelle question de Meteo qui nous préoccupe tous !!!
Elle va être des plus clémente, toutes proportions gardées ... Quand on a vécu le temps pourri des deux jours avant et des deux jours après, avec le froid, la pluie presque continue : celle de ce jour de marathon va m'être pain bénit !
Un plafond un peu bas, se découvrant peu à peu pour laisser finalement passer un peu de soleil sur quelques Km, un froid vif au départ (3-4degrés) propice aux efforts musculaires intenses, une petite brise que j'apprécie quand je l'ai de face : je vais transpirer à grosses gouttes dés que je l'ai dans le dos, redoutant la dehydratation rapide malgré mon eternelle gourde de main de 600cc qui me permet de boire ( outre les ravito ) ma boisson énergétique à volonté et sur demande !
En un mot : les conditions absolument  parfaites pour éviter surchauffe et perte d'efficacité par déficit hydrique .
(il est bien évident qu'en condition hivernales, le collant long et manches longues s'imposent : la température minimum optimale d'un muscle étant de 38° jusqu'à 41° en plein effort ! )
NO-8-DO
Séville ne m'a pas laissé tomber ... pour mes prétentions chronometriques du jour ! Et même mieux ;-)
En effet : j'annonce à la cantonnade un 3h25 , désirant gagner petit à petit 5 min de mieux par rapport au marathons précédents (ici: Marrakech 15 j avant)
Je regarde, la veille, le bon "Pace" sur une petite appli-iPhone . Le matin du départ : démarrage de la Garmin (405) qui me propose d'emblée un Pace à 4min41 au Km...il me semble me remémorer le Pace de la veille ..... ERREUR  ! C'était bien 10 sec de plus au km (4'51" pour envisager les 3h25 .... Et non 4'41 qui correspondent à 3h18 !!!! )
Et c'est ainsi que je vais m'offrir un superbe " Mano a mano" avec mon partenaire virtuel ;-)
Je sentais bien que le rythme est soutenu , mais mets cet effort vigoureux de début de parcours sur le compte du froid du depart, de mon habituelle raideur de muscle jusqu'au 11 à 13 iem km ( on ne s'echauffe jamais ! à mon grand désespoir ..  Faut dire que l'on a squatté avec bonheur le bar du stade bien chauffé jusqu'au dernier moment , avant de déposer les vestiaires et sortir pour prendre ce beau départ au sein meme de la piste du stade Olympique ! Superbe! Lecousin : ce marathon est aussi pour toi ;-). )
NO-8-DO
Séville ne m'a pas laissé tomber ! :
C'est avec un moral d'acier que je vais attendre le fameux 13 iem Km habituel pour me sentir enfin jeune homme, et foncer pour rattraper le retard d'une minute et demi sur mon partenaire "Garmin"
J'ai une faculté habituelle ( également) de pouvoir "hyper-positiver" sur tout un parcours ! Le simple fait de pouvoir courir tout mon saoul me baigne de bonheur !
Je commence à réaliser que ces 4'41" ne correspondent pas au temps que je voulais faire , mais bien mieux ! ... Ça augmente mon délire d'hyper- positivité !
Je remonte d' un bout à l'autre la majorité des coureurs devant moi !
Moi qui fait (microchirurgie) ou ai fait pensant longtemps (golf et chasse sous marine) des activités necessitant une grande maitrise de soi, cet immense défouloir que représente 42.195 km  les contre-balance à merveille !
Je m'abrite pendant  un moment derrière un grand escogriffe, qui, pour une foulée de lui, me voit en faire trois ;-) ... La brise forcissant par endroits .
Je redouble pluIeurs charmantes petites espagnoles que j'avais laissé passer sur les premiers kms.. Je me sens invincible ! La température me va à ravir, malgré que je transpire parfois beaucoup dés que le vent tombe, et cela me brule les yeux .
Je réalise , en ayant rattrapé quasiment mon retard au semi, que je cours vers le negativ split .... Si tout va bien!
Mais avec le moral que je me paie : tout DOIT aller du mieux du monde !
J'avale les 7 derniers  km au sprint ! ( enfin, j'en ai l'impression ;-)) laisant sur place tous les fatigués, ou simplement ceux qui ne tiennent plus le rythme . ( faut dire que le niveau me semble assez relevé !!! Comme â LaRochelle)
3h18'57"  ! Le Pace de 4'41" de moyenne tenu avec brio , et ce negativ split témoin d'un marathon réussi me comble et me ravit !
J'exulte ! Ce n'est pas une "perf" certes ! J'en conviens aisément ! Mais une belle surprise de début d'année , me trainant, depuis plusieurs semaines quelques kilos de trop ( je n'ai jamais pesé autant depuis mon premier marathon, et ce n'est pas le régime "Marrakchi" ni le régime "Tapas" qui va me mettre dans le droit chemin !!! Grrrrr!
NO-8-DO
Séville ne m'a pas laissé tomber .... Indirectement grâce à l'ami Palmero !
Et bien oui ... La tradition du déguisement de pconvert  se perd, en ce début d'année !
Je n'ai pas eu le temps d'y songer sérieusement ( ou la volonté ?)
J'ai bien couru le semi Nice Monaco de la semaine dernière en " touriste Hawaien" comme chaque année .... L'idée de ressortir ma tenue de chanteur de flamenco de mon marathon du Luberon m'a bien effleurè .... Mais ça en est resté là .
Et quand nous avons découvert notre ElPalmero en sublissime Matador au matin du marathon, c'est comme si il  m'avait racheté de cet oubli !!!
J'ai été fou de joie que cette "esprit" sport-fun soit repris par l'un d'entre nous, depuis que je milite pour cet orientation " anti-prise-de-tête " dans le sport , et que l'on réalise que le chrono ne résume pas une course ( même si l'un n'empêche pas l'autre ! Mes " perfs" en danseuse étoile ou autre Milord ou super Dupont sont là pour le rappeler )
Merci , grand merci Palmero !
NO-8-DO
Séville ne m'a pas laissé tomber : sur la beauté espérée de la ville !
Bien que le tracé du parcours ne soit pas, j'en conviens, des plus beaux !....
Malgré des passages sur de magnifiques avenues ( surtout vers le 30 iem km .... Mais là ou beaucoup baissent la tête ;-) )
Il faut bien avouer que ce tracé un peu décevant est tellement, tellement racheté par les merveilles que nous avons visité par ailleurs !!!!
Mon Dieu que de richesses architecturales, picturales, sculpturales nous y avons découvert !
J'ai failli en pleurer devant le gigantesque retable .... je n'ai pas de mots.... de la cathédrale !!!!(il faut le voir .. pour le croire. )
Nous avons merveilleusement bien fait d'enchaîner Marrakech et Seville tellement cet art Mudéjar et Arabo- Andaloux est en exact continuité ! Les " sisters " Koutoubia et Giralda sont là pour le souligner, si il en était besoin ! Les Almohades ont laissé des merveilles de part et d'autre de Mare Nostrum ! Et les Sevillans chrétien sont eu l'intelligence de conserver et perpétuer cet art !
Le Real Alkazar est ce qu'il m'ai été le plus beau de voir ici bas , avec les palais Marrakchis, tellement j'aime cet architecture Musulman ou Mudéjar !
Je me suis ravis des jardins d'orangers bien cachés de ces palais. De ces patios ou Riads qui parsemment la " Medina " de Seville ! Mais aussi des beautés religieuses de ses églises, atteignant des sumums avec la Vierge de la Macarena ....
Et puis : la plazza de España et le parc Maria Luisa ou trônent les pavillons de style Sud-Americain de l'expo du début du siècle 1929: une merveille également que nous visiterons en footing de 1h30 le vendredi matin tôt , avant le déluge de pluie et de froid ! Vraiment à voir ! (ou sur mes photos )
NO-8-DO
Séville ne m'a pas laissé tomber .... de part ses rencontres CLM ;-)
Encore de bons , de trés bon moments partagés avec les globe-trotters de l'equipe !
Le plaisir de retrouver Cap'tain-Tapas en PDC toujours efficace !
Le plaisir de retrouver la Palmera et son inégalable bout-en-train de mari !
Le plaisir de retrouver carpediem & miss, mon presque double(joke) Fondejede & miss  et de partager de bons repas en commun
Le plaisir de revoir les inséparables chikenrun et leTonkinois, de faire connaissance de adf-numéroté : un futur fervent CLM assurément !
NO-8-DO
Séville n'a pas laissé tomber ma-tortue non plus ;-)
Elle a rapidement rencontré une nouvelle amie de route , au palmarès et à la sympathie autant chargés semble t il !
Elle a vécu une course comme elle les aime : avec le risque aiguë de la crampe à la langue, plus que  celui du mollet !!!! ;-)
Elle va arriver en pleine forme, souriante comme toujours, et heureuse de sa rencontre et de la ballade ! 
  NO-8-DO
Non Seville ne nous a pas laissés tomber, et si il fallait mette une note sur le rapport qualité / prix : elle serait de 20/20 !
Pensez qu'avec 16 euro nous avons eu :
Le repas pasta et celui post marathon , dans la "Torre de la Isla Magica" parc de loisir de l'expo universelle de 1992 : un coin à la déco superbe , organisation au top avec orchestre, tirage au sort, vidéo , bibine à volonté
La tenue tshirt debardeur et short  , brassière et culotte de course pour les filles  
Une serviette estampillée en plus de la superbe médaille à l'arrivée
Boisson énergétique sur tout le parcours, soda et bière à volonté en recup !
Sans doute le fait que l'organisation soit la municipalité elle même avec l'aide de "Carrefour" ... Mais certainement un exemple à suivre !  
Viva Sevilla ! Olé !