" />
podium
c' est en sciant que Léonard Devinci !…….

..… OK ? vous avez compris la boutade ? ;-)
..… c'est en forgeant qu'on devient forgeron
….. c'est en courant qu'on devient marathonien

bon , on récapépète ;-)
4 marathons en 4 semaines :

d'abord 15 jours après la sortie looooongue du Médoc , on commence par le marathon de Millau :
décision de dernière minute , c'était l'occasion de voir de prés une organisation de 100km (que je ne ferais jamais) et d'y voir de nombreux copains !
le parcours dur dur sous la chaleur, le dénivelé, le déguisement, le mauvais choix de chaussures … bon : 3h36 .. et un podium de 3 iem V2 assez inattendu ;
mais pas euphorique , car j'étais cassé à l'arrivée , et le fait de voir les autres continuer sur 100 km relativise les choses ;-)

le dimanche d'après : le marathon du Luberon : pour y fêter mes "50 ans / 50 marathons" !
une très belle journée , une très beau parcours comme d'hab , un bel effort , car entre les arrêts ravito-oenologiques : on a bien bourré !
3h50 et un podium d'honneur grâce à la gentillesse des org (le couple Page)

le dimanche d'après : le marathon de Munich :
température fraiche idéale pour courir, beau temps, parcours plat, départ cool avec Palmito sur les 8 premiers km …. et là : la révélation :
je retrouve mes jambes de 20 ans (nân ! j'déconne … à 20 ans je courrais pas 3 km)
je craque … dans le bons sens ! je prends mes jambes à mon cou et m'offre , à mon énorme surprise, un 3h14 …. moi qui me "desestimais" , qui pensais être en chute libre sur le plan physique !
un chrono que je n'ai plus fait depuis ..….. Hooouulà ……

le dimanche d'après : le marathon de la Cabro d'Or :
là encore , une inscription de dernière minute : je ne savais pas qu'il existait il y a seulement quelques semaines … et rater un marathon chez soi : c'est ballot , non ?
aucune ambition : le parcours est très vallonné , mais j'y reviens ensuite …
et là : je claque un 3H12 !!! et podium de 2 iem V2 !!!
j'avais bien vu que j'étais en avance sur mon "partenaire virtuel" du Garmin …. mais j'ai du regarder , re-regarder, re-re-regarder ma montre à l'arrivée …. incrédule …. me demandant où était l'erreur ???

je ne voudrais pas enfoncer le clou ! (en fait … si ! et je me régale !)
mais quand on lit sur TOUS les plans d'entraînement :
- la dernière sortie longue , trois semaine avant marathon tu feras ….. (alors que : la sortie longue > 3H of course , permet la mobilisation optimale des acides gras libre, les plus énergétiques pour l'organisme , ce qui économise le glycogene et permet entre autre , d'éviter le MUR …. 72 h âpres: les acides gras libre retournent dans le petit gras du ventre ou des fesses .. alors pourquoi négliger cette physiologie ? personnellement je fais toujours ma sortie longue le dimanche ou le jeudi avant marathon , en courant en semaine si c'est le dimanche, afin de profiter au Max de ce cadeau de mes " petits rognons" )
- la dernière quinzaine tu relâcheras ..
- la dénière semaine : du "Gras" tu feras ! …..

inepties ! .. en tous cas , mon petit parcours de ce moi ci , prouve bien qu'il existe des alternatives ….. aux coureurs de s'en inspirer …. à condition de pouvoir savoir que cela existe !!!!
mais si personne n'en parle ? comment faire son choix d'entrainement , en fonction de son âge , de ses dispo, de son amour de courir, de sa folie, de sa recherche de compréhension de la physiologie , du terrain de loisir, etc etc …
et que l'on ne vienne pas me dire : " oui, mais toi , pconvert, tu es exceptionnel " … foutaise …. le pconvert est un sédentaire, a bientôt 51 ans , et avait 15 kg de plus il y a moins de 10 ans et fumait son paquet de clopes …..

Ma Course de ce jour :
départ 8h du mat … horaire d'été : c'est dire que le petit jour était à peine levé à cette époque de l'année , et avec le ciel entièrement dégagé : la température était glaciale (est de petit Mistralou )
malgré mes mitaines j'avais le bout des doigts gelés , et incapable de prendre mes photos chéries (bon , j'en ai qq.s'unes tout de même ) … ce n'est qu'après le semi que mes doigts allaient mieux !
le parcours est vallonné …. c'est peu de le dire !!!!
dénivelé
on commence par quasiment 5 km sur piste, en foret (en 2 brins ) : c 'est beau … mais avec des running de route … craignos ;
en fait : dés le début je suis terrorisé par mon ischion !!!!! grrrrrr !
en sortant en colline, jeudi avec ma-tortue , grosse douleur dans une montée .. je suis rentré à allure d'escargot en maudissant la terre entière !
résultat : j'essaye de courir "à cloche pied" sur les montées, en tirant avec la jambe droite …. résultat : au bout de 6 km j'ai mal au genoux droit .. et à l'ischio gauche !!!
alors j'ai "géré" … essayant de ne pas forcer dessus , foulée rasante, rapide, de faible amplitude …. (le problème est que : comme à NYC et Valence : en 3 foulées il peut craquer à tout instant ! pas le temps de s"en rendre compte avant !!!!!!!! )

le parcours est joli : comme j'aime : Nature ! , petites départementales, ou route vicinales , passage par le joli village de Callas, et Cabries
2 boucles inégales , où nous allons croiser le semi qui est parti 1h30 plus tard .
amusant de rattraper les gens du semi avant l'arrivée ;-)

autant le dire : le parcours se prête plus pour le semi que le Full (les 2 boucles l'expliquant ) de plus , vu le nombre restreint d'inscrit sur le marathon, on a de grands moments de solitude ;-)
j'ai doublé tout le long ….. mais au rythme d'un coureur touts les 2 km ;-)
les ravitos sont bien situés, eau, coca, Malto, et à manger (bananes, abricots secs … ) rien à dire !
des bénévoles partout : bonne organisation !

je termine les cuisses qui deviennent un peu plus raides , mais sans plus .. l'ischio, comme d'hab, s'est calmé à partir du 32 iem …
et là : la surprise de l'année en constatant que j' améliore encore mon chrono de Munich , que je ne croyais plus capable de faire !

un bon repas offert , sous la pinède (la pasta de la veille était aussi offerte , avec la médaille le T-shirt et une bouteille de vin à l'arrivée ! tout cela pour 20€ !!)
repas Provençal (Daube de Toro ) pendant la remise des podiums … sous le plein soleil … gavé d'endorphines …. Whaou .. le pied !!!!
on va rencontrer : Betta de CàF ( une petite bonne femme d'une énergie rare !!!!! et d'une compagnie des plus agréables! merci pour le dessert-Champagne chez tes amis ! ) , on va retrouver notre Colange après notre marathon de Munich ( une petite bonne femme d'une énergie rare !!!!! et d'une compagnie des plus agréables! ben … oui .. je me répète … mais c'est tellement vrai ! ;-) )
elles ont servi de lièvre de luxe pour ma-tortue qui a retrouvé, du coup, un bon chrono pour son semi , et qui était ravi de cette compagnie !!

alors voilà .. il y a des jours comme cela où on ne regrette pas de s'être levé un peu plus tôt , de s'être lancé dans un challenge de plus ….
13 iem marathon de l'année , à venir que du bon : Nice Cannes et La Rochelle (mais ne pas oublier le Marseille Cassis, la ronde des vignes , le PMTEA Esterel … etc etc
allez … dodo ;-)