" />
De la pratique des Trails

pconvert écrit "

debriefing :
tout d' abord : les cotés positifs
j'ai adoré ce marathon du Mont Blanc !
j' ai adoré ce site absolument magnifique , de la vallée de Chamonix : un espace magique , grandiose , où l' homme se sent tout petit face à la majesté de la montagne et quelle Montagne !!!
j'ai adoré la beauté du parcours , sa difficulté technique , son dénivelé: à la hauteur des sommets qui l' entoure ... et des aiguilles ... que nous graviront même !
j'ai adoré les quelques ravitaillements régénérateurs , juste ce qu'il faut pour aider les coureurs , mais pas trop, pour responsabiliser chacun face à la notion de sortie nature
passons au fond du sujet :
de quoi parlons nous ???? de TRAIL !
dans wikipedia : "Le trail est aussi le nom que l'on donne aux courses à pieds sur terrain accidenté (petits chemins de campagne, forestiers ou montagnards). Ce type de courses qui se développent beaucoup depuis les années 1990, se court sur une distance de quelques dizaines de kilomètres (de 20 à 50 km). Au-delà, on parle d'Ultra-Trails."
j'ai la faiblesse , comme cette définition, d 'inclure donc le Trail dans la catégorie des " courses à Pied"
revenons aux différentes "allures" (au sens équestre du terme) chez l'homme :
- il y a la marche-randonnée , sans ou avec bâtons ( où on peut y rattacher le "Nordic walking" ) : dans tous ces cas , un pied est toujours en contact avec le sol , au cours du déroulement de la foulée
- il y a la marche rapide et sportive , avec son déhanchement caractéristique
- il y a la course à pied , sans ou avec bâtons : ou à chaque foulée , il existe un moment ou il n' y a plus aucun pied en contact avec le sol !(la vitesse peut être différente selon les individus)
- enfin , peut être à part : le sprint

si l'on inclus donc le Trail dans les épreuves de course à pied .... comment expliquer et justifier le fait d' organiser une épreuve de 1300 participants , sur une majorité de " single track " (tracé forestier ne se pratiquant qu 'en file indienne ) !!!!?
où , donc , tout dépassement est quasiment impossible ? , et , comble de l' hérésie , où l' extreme majorité des compétiteurs la pratique en marchant !!!!
ce qui fait , que la file indienne se retrouve contrainte à suivre la vitesse de celui qui le précède , que celui qui veut courir , se retrouve systématiquement bloqué par celui de devant qui marche etc etc ...
première erreur de ce genre d' organisation , qui cède le coté fonctionnel au coté spectaculaire du tracé !
ne valait il pas mieux , comme apparemment le tracé de l'an dernier , privilégier des pistes forestières larges et praticables par plusieurs coureurs de front ??? avec un bon dénivelé , certes ! , et limiter au maximun ces "single track" , très bucolique .... mais totalement inadaptés aux courses de plusieurs centaines de participant !!! ??

revenons sur la définition du Trail :" épreuve de course à pied "
le but est de rejoindre un point A au point B , en "courant" ....
il peut y avoir quelques passages scabreux et ultra raides , où on doit même y mettre les mains , mais dans une proportion ridicule par rapport au tracé en totalité ;
si un compétiteur est dans le rouge à un moment donné : il arrête de courir pour reprendre son souffle, fait un ou deux pas en laissant passer les autres, en profite pour boire ou prendre une photo , et repart en courant !
si il n' a pas la capacité physique de courir jusqu' au bout ..... il abandonne ! pas grave il s 'entraînera plus , sur de plus petites distances , sur de moindre dénivelé , et réussira une prochaine fois ..
si un marathonien cale au 30 iem km ... il sort ! quel intérêt de finir 12 km en marchant ... juste pour avoir sa médaille ??? où est l' étiquette ? sa propre étique ???
un cent-bornard qui rejoint la ligne d' arrivée au bout de 24 h aprés 8h de marche ..... aura t' il respecté l ' esprit de la " course à pied " ??
un compétiteur en marche rapide et sportive qui se met à courir .... est disqualifié !
un cheval dans une épreuve de trot , qui galope .. est disqualifié

ou est l' erreur ? dans la définition des épreuves ? : sans doute !
ne devrait on pas appeler un chat / un chat ?
- Randonnée à allure libre nature : pour ce genre d' épreuve ?
- Epreuve de course à pied nature : pour un trail ?
- Raid nature , pour un trail avec franchissement d ' obstacle, d' espace aquatique , escalade etc etc ... ?
- Raid mulitisport , pour un trail avec franchissement , saut en canyon , via ferrata , descente en rappel ... etc etc (voir canoë ,vélo ...)
si la dénomination des 2 derniers est assez bien respectée sur les fiches d' inscription , il existe un flou total sur les deux premiers !
voir , un mélange des genres , dont le participant ne découvrira la teneur qu' en le faisant .. soit trop tard !
de plus en plus d' organisateurs de trail , vont y mettre de plus en plus de difficultés techniques , certes rigolotes .... mais de plus en plus inadaptées à la " course à pied" , et se rapprochant de la "Rando à allure libre" ou du "Raid"

ainsi donc : soit par la faute des compétiteurs qui confondent "course à pied " et "allure libre"
soit par la faute des organisateurs qui confondent Trail et Raid nature
on ne peut qu ' être énormément frustré sur ce genre de compétition , si l' on veut mettre en pratique notre sport : càd la course à pied !
à moins de partir aux avant postes , parmi les premiers (qui , eux , courent 90% du parcours ), il est impossible de pouvoir courir à son rythme !
et quant bien même , on pourrait courir devant , on serait une gêne pour celui qui marche à grands pas (imaginez la foulée d 'un petit bout de femme qui court , et la marche d'un grand gaillard de 1.95m avec bâtons !)

ce billet d ' humeur peut être une base de réflexion pour nous , coureurs , et pour les organisateurs et la fédération , afin d' édicter des règles de bases plus précises , comme dans tous les sports ....

"


Liens Relatifs
pconvert
36Marathons courus

Les Commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.


Re: De la pratique des Trails
par sjaubert (stephane.jaubert@courirlemonde.org) le Dimanche 06 juillet 2008 @ 12:07:48

Je te suis complètement mais est-ce dans l’intérêt des organisateurs de poser des définitions strictes et de dire « Vous courrez ou vous vous arrêtez !! » ?... Il n’y aurait plus grand monde. On pourrait aussi imaginer deux départs, celui des marcheurs et deux coureurs mais on sera toujours soumis aux contraintes du terrain, trop étroit, trop accidenté. A mon sens ce type de course privilégie la gestion, la tactique, l’habileté c’est ce qui fait aussi son intérêt Ceci dit je comprends ta frustration et je ressentirai sûrement la même chose si je devais me soumettre au rythme de ceux qui me devancent. Finir pour finir à quoi bon, à 5 ou 6 km/h on met 8H et basta, autant allez cueillir des champignons :-)


Re: De la pratique des Trails
par bianco le Dimanche 06 juillet 2008 @ 21:51:09
Il est en effet souhaitable que même sur ce genre d'épreuve, il soit possible de dépasser. Apparemment, sur Sierre-Zinal, les marcheurs partent quelques heures avant les coureurs. Il y a donc 2 départs séparés mais, les marcheurs partant en premier, les coureurs doivent bien les dépasser quelque part. Peut-être que ceux qui connaissent cette épreuve peuvent en dire un peu plus sur le sujet.



Re: De la pratique des Trails
par bogeyman le Lundi 07 juillet 2008 @ 09:50:18
Mais il n'y a pas de marcheurs ! Tout le monde marche à un moment ou à un autre sur un tel parcours, même les premiers, parce qu'on ne peut pas faire autrement. Certains marchent plus que d'autres. Il n'y a pas lieu à séparé parce qu'il n'y a pas 2 catégories de participants. Le jour où ils déciderons de l'ouvrir au Nordic walking, ils le feront, mais ce n'est pas prévu. Pour rappel, le record était de 3h27 pour un gars qui tape le marathon plat en 2h20.



Re: De la pratique des Trails
par sjaubert (stephane.jaubert@courirlemonde.org) le Lundi 07 juillet 2008 @ 10:10:12
A mon sens le problème n'est pas de marcher ou de courir, le problème c'est que chacun puisse s'exprimer sans se sentir brider. Je me rappelle avoir pesté au Paris-Versailles à force de slalomer près de 10km, Driou lui avait dû slalomer 13 ou 14km!! et il a raté le moins d'une heure de quelques secondes...



Re: De la pratique des Trails
par bogeyman le Lundi 07 juillet 2008 @ 10:18:50
C'est bien ce que j'ai écris un peu plus pas en réponse à pconvert. Cela arrive partout y compris sur route. C'est la rançon du succès. Mais tout le monde, même les nouveaux venus et les moins bons doivent pouvoir participer. Et tant pis si on perd quelques secondes ou minutes.



Re: De la pratique des Trails
par edhistoire le Dimanche 06 juillet 2008 @ 22:22:25
"Finir pour finir à quoi bon, à 5 ou 6 km/h on met 8H et basta, autant allez cueillir des champignons" Non monsieur ! Il m'arrive d'aller cueillir les champignons, et cela ne m'a jamais pris 8h. ni 42 km !!!!!!!! Mais il serait envisageable de créer une épreuve uniquement pour "ceux qui ne veulent pas être gênés par les autres". Cela manquera peut-être juste un peu de sponsors, et ne verra jamais le jour, au point qu'il faudra peut-être que les "extra-ultra-pros" jugent avec un peu plus de bonté les vers de terre qui grossissent les pelotons où ils viennent briller. Excuse moi, sjaubert, pconvert vient juste de me mettre un peu en pétard ! Amitiés



Re: De la pratique des Trails
par pconvert le Dimanche 06 juillet 2008 @ 22:35:25
(Informations sur l'Utilisateur) http://pagesperso-orange.fr/convert/
mâ nan .. edhistoire ... juste des parcours ou on peu courir de front , ou on peut marcher pour reprendre son souffle à droite , pendant que les autres courent à gauche de la piste .... juste ça !



Re: De la pratique des Trails
par sjaubert (stephane.jaubert@courirlemonde.org) le Lundi 07 juillet 2008 @ 06:22:06
j'ai été volontairement provocateur histoire de faire un peu réagir. Quand il y a une dizaine d'années je faisais des treks en montagne dans les Alpes, le Dolpo ou le Yunnan, il m'arrivait de marcher une dizaine d'heures dans la journée et je ne me sentais absolument pas marathonien pour autant.
Ce que dénonçait pconvert c'est le mélange des genres, après tout le MMB est une course et on doit pouvoir s'y exprimer totalement en marchant ou en courant, c'est-à-dire aller à son rythme ! La définition du trail est très floue, JC aurait dû se méfier ; à la limite monter en haut en haut du Mont blanc c'est aussi un trail !
A ce propos il y avait bien une course au début des années 90 où il s'agissait de relier Chamonix le haut du MB, aller-retour le plus vite possible !! il n'y a eu que 2 ou 3 éditions avec une poignée de coureurs...



Re: De la pratique des Trails
par bogeyman le Lundi 07 juillet 2008 @ 09:47:04
Non mon provocateur préféré. Monter au sommet du Mt Blanc, n'est pas un trail. C'est de l'alpinisme (baudirer, corde, piolet et crampons obligatoires). Même si techniquement ce n'est pas difficile (en tout cas par la voie normale ou la voie royale), l'ascension se déroule à haute altitude. A ma connaissance, il n'y a jamais eu de course Chamonix-Mt Blanc- Chamonix, mais effectivement il y a eu des alpinistes/coureurs qui ont, dans un très court laps de temps, multiplié les records, sur ce trajet. Ils partaient de l'église et y revenaient. Record en 5h10 !!! Mais à chaque fois, il s'agissait de tentatives isolées, pour certaines avec une logistique délirante.



Re: De la pratique des Trails
par sjaubert (stephane.jaubert@courirlemonde.org) le Lundi 07 juillet 2008 @ 10:05:17
J'avais oublié le record, 5H10 !! quand je parle de course, c'est bien au sens premier du terme pas d'un truc estampillé FFA, ils étaient peut-être 4 ou 5 au départ et pan le premier qui fait l'aller-retour, et ils couraient réellement sur la majeure partie du parcours, avec juste quelques chasseurs alpins les derniers centaines de mètres avant le sommet par sécurité ; je crois me rappeler que le vainqueur à chaque édition était Suisse !




Re: De la pratique des Trails
par bogeyman le Dimanche 06 juillet 2008 @ 20:44:35

La bonne appellation, c'est justement "trail". Le but est toujours d'arriver le plus vite possible du point A au point B. Les meilleurs sont ceux qui courent le plus vite, qui courent le plus et marchent le moins. Les parcours des trails, pour ceux que j'ai courus, passent toujours par des single tracks. C'est même ce qui en fait une bonne partie de l'intérêt. Pareil pour les descentes techniques. Avec l'entraînement, les coureurs arriveront à courir sur des portions de plus en plus longues.

Au début, pour monter chez Odile, je ne pouvais pas ne pas marcher sur certaines portions. Impossible : cuisses en feu, mollets en vrac et souffle de zébu asthmatique. Aujourd'hui, je peux faire l'aller-retour non stop sans marcher et sans m'arrêter ne serait-ce qu'une seule seconde.

Le trail est une discipline relativement jeune et pour lequel l'engouement du public est très récent. Il faut laisser le temps aux nouveaux coureurs de trail (dont je suis) de s'entraîner, de progresser. C'est comme sur les marathons classiques, il y en a qui vont courir leur 1er en 5h, voire plus, et qui vont y prendre goût et baisser leur chrono petit à petit, pour passer sous les 4h et moins encore.

Quant à ceux qui mettent longtemps pour terminer, quelle que soit la course, ils ne gênent personne. Pour moi, peu importe le temps qu'ils vont mettre pour terminer. Les derniers au marathon de paris dépassent les 6h45. Soit, ils ne gênent pas ceux qui courent en 4h, 3h30, 3h, 2H30, ... Et ils ont forcément marché. Seule solution, mais à laquelle je n'adhère pas : baisser les temps de passage éliminatoires. Chacun fait comme il veut et comme il peut du moment qu'il respecte les autres.

La gêne occasionnée en trail par les moins rapides, soit parce qu'ils courent moins vite, soit parce qu'ils marchent, elle est la même que sur route. Dépasser sur une single track n'est pas pire que slalomer entre les coureurs. Avec un peu d'habitude, cela devient même un jeu. A Paris, dans le sas des 3h30, c'est le bordel et très longtemps. exemple : rue de Rivoli et encore pire place de la Bastille où je me suis retrouvé à l'arrêt complet pendant 20" à cause du bouchon pour entrer dans le faubourg st antoine. Pareil à NY, pareil à Berlin, ... C'est même vrai sur des 10km de villages. Comme tu l'écris, il faut partir plus vite et surtout devant.


Re: De la pratique des Trails
par pconvert le Dimanche 06 juillet 2008 @ 22:32:25
(Informations sur l'Utilisateur) http://pagesperso-orange.fr/convert/
non, bogey ... doubler dans un single track c'est impossible ! les mecs ne te laissent pas passer ! ou alors il faut gueuler tout le temps .... et quand c 'est que tu respires ;-)
il y en a un qui l'a fait .... à la 3 ieme fois où je lui ai , malencontreusement envoyé le bâton dans les chevilles !!! (qu'il m'en pardonne ... sans faire exprès bien sûr !)
faire partir 100 coureurs sur un tel parcours , OK ... mais 1300 !! à mon sens c 'est du délire !
c 'est pourquoi je pense que l'avenir , en tous cas pour le gens comme moi qui ne veulent pas " subir un parcours " ,c 'est les trails Off , à une dizaine de copains , où on s' attend de temps en temps , mais ou il y a la place pour tous pour courir
ce que je reproche , justement aux organisateurs , c' est la course au nombre en réduisant le coté pratique des grandes pistes larges , pour des single tracks étroits ... faudrait choisir entre les deux
courir dans des sentiers intimes et étroits , c 'est géant .... mais pas à plus d'un millier .



Re: De la pratique des Trails
par bogeyman le Lundi 07 juillet 2008 @ 09:54:27
L'année dernière, nous étions 1001 et le "souci" a été la jonction avec le cross dans la montée de la flégère. Tout le monde a fait la remarque sur le questionnaire que l'on pouvait remplir à l'arrivée. L'organisation en a tenu compte. Elle a pensé qu'elle pouvait ouvrir les vannes des inscriptions. Peut être faut-il limiter à 1000 coureurs. Je suis d'accord, les trails off, c'est le pied absolu, le must. PS : j'adore quand tu lances des débats chauds bouillants.



Re: De la pratique des Trails
par pconvert le Lundi 07 juillet 2008 @ 11:40:05
(Informations sur l'Utilisateur) http://pagesperso-orange.fr/convert/
citation bogey : "PS : j'adore quand tu lances des débats chauds bouillants."
;-) ;-) ;-) ... c'est mon régal aussi ! ... mais toujours animé par une pensée saine et une envie d 'être constructif ... et de mettre un coup de pied dans la fourmilière ! ;-)




Re: De la pratique des Trails
par edhistoire le Dimanche 06 juillet 2008 @ 22:16:41

cher confrère, hors le respect que je voue à ton engagement dans la course à pied, et à cette moisson de marathons glanés en tous les coins du monde en si peu de temps, j'avoue ne pas près bien comprendre ton analyse de la cap, et particulièrement en ce qui concerne le trail. Dans les forums précédant ce fameux 29 juin où chacun (hors JC mais il va se ressaisir) semble avoir pris grand plaisir, j'avais noté cette touche de condescendance avec laquelle tu déplorais que d'aucuns n'envisagent pas de courir d'un bout à l'autre de l'épreuve, comme s'il s'agissait d'une sorte d'inadmissible faiblesse. Or à voir ton résultat (6h.17 si je ne me trompe, et même avec l'excuse hautement recevable d'avoir couru le mva la semaine précédente), il me semble improbable que tu ais pu courir tout le long. Ce qui signifie que tu as pu toi aussi gêner quelqu'un, ou même bon nombre de coureurs. Aucun n'aura toutefois envisagé je pense de pondre un article pour s'en désoler ! J'ajoute que les quinze premiers kilomètres étaient assez roulants pour que les "champions" se démarquent de la "masse" et finissent par s'étriper entre eux. Qu'un 7h. ou un 8h. gêne quelques secondes le concurrent qui le suivait n'aura sans doute guère d'influence sur l'histoire du monde ni sur cele du MMB. L'essentiel est que la plupart garde un souvenir merveilleux de ces petits sentiers précisément, où il suffisait de crier "droite" ou "gauche" pour que le fâcheux d'un instant s'écarte, et le souvenir impérissable d'un effort librement consenti en pleine nature, avec ses aléas ( eh oui pconvert ! le balcon de Flégère n'est pas la Première Avenue !!!) et ses instants de bonheur. Moi j'ai marché, mon cher, car je ne possède pas tes vertus, mais j'ai pris un pied immense, même si quelques larves (en 7h.48 et plus !!!!) m'ont peut-être gêné parfois et fait perdre quelques secondes. Et je prenais tant garde à ne pas gêner moi-même que dès que je me sentais suivi, je criais : "Vous voulez passer ?" au point d'avoir passé presque plus de temps dans le fossé que sur le chemin. Si j'avais couru dans la catégorie des super cracs comme toi, il t'aurait suffi d'une demi-seconde pour que je te cède la place. Psst ! Une idée : retourne le courir demain lundi : il n'y a plus un coureur. Seuls les promeneurs, quelques lys martagon déjà hauts ou d'impertinentes digitales, et bien sûr l'insupportable réverbération du glacier des Bossons t'empêcheront de t'éclater tout à fait ! Allez ! J'espère sans rancune. Ed


Re: De la pratique des Trails
par pconvert le Dimanche 06 juillet 2008 @ 22:44:48
(Informations sur l'Utilisateur) http://pagesperso-orange.fr/convert/
cher ed , si tu m'as lu , tu noteras que j' ai couru plus de 85% du parcours , c 'était mon challlenge ;-)
je n' aurai peut etre pas fait beaucoup mieux que 400 iem sur 1300 , si j' avais pu courir à mon rythme .... mais le problème est que j' ai RAREMENT pu courir à mon rythme !(ou presque)
et , je reprécise , que ce n' est pas parce que je cours que je suis plus fort que les autres ! c 'est juste l' esprit de la course à pied , et qu'en faisant 3 mini enjambées , je me fatigue moins que celui qui fait un bon gros pas de marcheur (essaye , tu verras!)
je tempête contre le fait que ces chemins étroits ne sont pas ad hoc pour un gros peloton !!!




Re: De la pratique des Trails
par JC664 le Dimanche 06 juillet 2008 @ 23:26:28

J'ai ouvert clm, 5' pour voir.
je lis la réponse de DANYE à ma participation sur le forum du trail du MONT BLANC.
j'allais lui répondre en lui en donnant ma définition du Marathon qui est une épreuve de "course à pied"
Juste avant de lui répondre, je vois que tu as fait un petit billet "qu'est ce qu'il à écrit le Convert ?"
Vingt Dieux de vingt Dieux. Il a répondu pour moi.
Voilà pourquoi je suis révolté par cette épreuve. Il ne faut pas mélanger les genres.
s'ils l'avaient appelé TRAIL du MONT BLANC jamais je ne serais venu. Pour moi un marathon je pense comme toi Pierre doit être fais par le grande majorité des participants en courant.
le fait qu'ils l'ont appelé Marathon est très racoleur. MARATHON on est 1300, TRAIL il y aurait 200 participants.
le TOUR DE FRANCE est une épreuve de course de vélo par étape.
Une étape est sur route, jamais sur le terrain du VTT.


Re: De la pratique des Trails
par bogeyman le Lundi 07 juillet 2008 @ 10:13:04
Que tu n'aies pas aimé, je peux le comprendre.Tu as aussi le droit d'être révolté contre moi parce que je t'ai entraîné là-dedans. Mais que tu sois révolté par l'épreuve, là, je ne comprends pas.
Tu as été surpris et peut être n'as tu pas vu qu'il y avait plus de 2400m de D+ et 1500m de D-. Très tôt, il a été demandé sur le forum s'il fallait courir avec des chaussures de trail ou les chaussures habituelles. Les réponses étaient sans ambiguité. Des questions ont été posées sur l'usage des bâtons également.
Il n'y a pas mélange des genres. Le nom n'a rien à voir. Le MMB s'appelle MARATHON parce qu'il mesure 42km195.
Le rapport avec le Tour de France m'échappe. Il n'y a qu'un tour de France ; c'est du cyclisme sur route. Mais où est-il écrit qu'un marathon doit se courir sur route ? Tu risques d'être surpris au Médoc si tu t'attends à ne trouver que du bitume. Idem au MVA où il y a même des côtes raides sur sentiers. Après Athènes, tu nous parleras des 30km sur l'autoroute et tu nous diras si tu as trouvé chouette d'y courir plus de 70% du parcours.
Des marathons, il y en a des valises et pour tous les goûts. Celui-là n'est pas du tien, voilà tout.



Re: De la pratique des Trails
par JC664 le Lundi 07 juillet 2008 @ 12:40:30
Pour le marathon d'Athènes : je croyais que tu avais compris ma motivation. Le marathon est qu'une partie infime de mon voyage.
Sur le trail du mont Blanc. J'ai vu que mes pieds. Ah bon il y avait des beaux panoramas. Content que tu me l'aprennes lol
cela ne sera pas pire que de courir sur autoroute. Peut être même je pourai blablater avec qqu'un. Comme j'ai fait à Rome avec Pontgib (qui est devenu un ami). Palmito dans une autre course. Sylvie au marathon
de la côte d'amour, Athos sur plein de course.
Tu n'as peut être lu cette magniphique phrase de mon double, quand sur le forum, on lui faisait remarquer le parcours "SUR L'AUTOROUTE DE L'AMITIE, NOUS SERONS DEUX"
dommage que tout ce débat ne soit pas sur un forum, car c'est très interressant mais très dur à suivre.
tu n'as pas compris ce que je voulais dire : je suis scandalisé que l'on appel cette épreuve marathon, c'est uniquement racoleur.
Un marathon doit rester à l'image de l'épreuve olympique. Cela n'existe plus aurait pu être le championnat départemental, régional, national ou qualificatif.
je voudrais bien savoir, s'il l'avait appelé trail, y aurait'il eu 1400 partants ?
je ne me souviens plus sur quel forum, il y a un clm qui disait que maintenant que les épreuves de longues distnces ne voulaient plus rien dire.
je continue à dire, que je n'avais rien à y faire et même j'ai dégradé l'image de cette épreuve. Oui 100% d'accord avec Pierre, j'aurais mieux d'aller ramasser des champignons.
Pour les marathon festifs. Je reprends une de tes paroles "maintenant je les ferais en 6h, 5h30 c'est trop rapide". Pour le trail du MB "J'ai mis une heure de plus que l'année dernière" Il y a une grande différence.



Re: De la pratique des Trails
par Fabdulux (fabrice.trioullier@courirlemonde.org) le Lundi 07 juillet 2008 @ 13:07:59
Bon, faudrait voir à pas trop pousser mémé dans les blettes ! Marathon signifie 42km 195 point barre. Maintenant lorsque l'on s'inscrit à un marathon dans les Alpes et où il y a marqué qu'il va falloir manger 2400m D+, je ne comprend vraiment pas comment on peut parler de scandale, ah non ça je ne comprend vraiment pas. A mon avis il n'y a que toi qui a du prendre cela pour un marathon de bitumeux parce qu'en venant à Chamonix tous les concurrents savent à quoi s'attendre. Par ailleurs je ne vois pas en quoi l'appellation Marathon serait plus vendeuse que Trail pour attirer les mouches: les 1400 participants ont donc tous été bernés par la tendancieuse campagne marketing des organisateurs qui a voulu faire avaler je ne sais quelle couleuvre aux participants. Non ! Un peu de sérieux mon goéland préféré ! Que tu ai trouvé la course difficile - ce qu'elle est, indéniablement - que ce type d'effort ne te convienne pas, tout à fait d'accord. Mais de là à parler de scandale et de tromperie sur le paquet, là mon JC, je ne te suis plus du tout. Fabdulux-bien-chaud-sur-le-sujet



Re: De la pratique des Trails
par Barbie le Lundi 07 juillet 2008 @ 13:13:43
(Informations sur l'Utilisateur) http://www.courir-au-feminin.com
Allez la blonde rentre dans le débat ! je suis d'accord avec toi JC sur un point : le côté le plus frustant pour moi sur ce marathon (ou trail ou course en montagne appelez ça comme vous le voulez) c'est que je l'ai couru toute seule. C'est la première fois que je vis ça : plus de 42 km sans échange autre que 1 ou 2 petites phrases. Heureusement qu'Oliv a fait une hypoglycémie !!! (oh allez je rigole Oliv...) parce que sinon nada, nothing, pas de papotage pour Barbie la bavasse ! Autre point et je n'en démords pas je suis désolée pour les adeptes de cette course c'est le manque d'encadrement de sécurité. Des kms seuls dans les chemins à me dire : "au fait les urgences faut faire le combien ?" en remerciant le ciel d'avoir fait mon palmito et d'avoir pris mon tél. portable pour une fois sur une course. Je suis rentrée chez moi en me disant "là maintenant tu arrêtes et tu vas passer ton brevet de secouriste à la Croix Rouge". Alors oui bien sur il y a un juste milieu à trouver entre le marathon de Paris et ces 42 défibrilateurs et celui de Mont Blanc mais je suis désolée de le dire : quand j'achète un dossard, je paye aussi pour ça. Si je voulais vraiment courir en montagne (ou marcher...) il est clair que je ferais le choix de partir toute seule histoire de profiter du fameux paysage que je n'ai pas vu moi aussi trop occupée à regarder mes pieds et à essayer de ne pas gèner les autres coureurs qui tentaient de me dépasser. Barbie



Re: De la pratique des Trails
par bogeyman le Mardi 08 juillet 2008 @ 09:18:41
Mais si JC, j'ai très bien compris pourquoi tu vas courir le marathon d'Athènes et bien sûr j'ai lu avec délectation l'autoroute de l'amitié". C'était de la provocation de ma part et ça a marché. Tu réponds justement que le marathon n'est qu'une infime partie du voyage. Je te retourne l'argument pour ce weekend à Chamonix. J'avais et j'ai toujours l'impression que ce weekend, il y a eu autre chose qu'une course (cf. conclusion de mon récit). Oui, j'ai mis une heure de plus que l'année dernière, d'une part parce que le parcours a changé et d'autre part parce que j'avais un marathon dans les pattes 8j avant. Et alors? J'en ai quand même conclu que cette édition était encore plus belle qu'avant (cf. toujours mon récit) et j'y retournerai sans aucun doute. Mais j'espère quand même bien te retrouver, et avant qu'il soit longtemps, sur un marathon, à La Rochelle, à Rome, à Londres, dans les vignobles de Bourgogne ou ailleurs. De toute façon, il y a le Médoc avant. Et là, nous aurons tout notre saoul pour blablater.




Re: De la pratique des Trails
par juanita67 le Lundi 07 juillet 2008 @ 08:57:18

Ce billet d'humeur m'inspire une réflexion sur la vie en général, comme quoi il y aurait les gêneurs et les gênés, les riches et les pauvres , les bons et les mauvais, les blancs et les autres, etc.......... Toutes sortes de compartiments qui permettent de mettre un nom sur chaque chose et chaque chose dans la bonne boîte. Quid de ceux qui ne veulent ou ne peuvent entrer dans les clous? Surtout pas de mélange des genres! Mais c'est ça qui fait le sel de la vie, le plaisir de monsieur X qui peut poser sur une photo avec la grosse vedette, et participer à la même course, et le plaisir de la grosse vedette de voir qu'il est admiré et reconnu. Que penserais-tu si l'on te déniait le droit de courir ce trail du mont-blanc parce que malgré tes efforts tu n'as pu courir QUE 85% du parcours, parce que tu seras toujours le gêneur de quelqu'un, tu trouveras toujours une personne pour penser que tu n'es pas à ta place. Il est plus que respectable pour les "lambins" d'avoir fini la course et à mon sens c'est ça qui compte, d'avoir voulu sortir un peu de sa condition de coureur de bitume, pour faire parti des trailers, d'avoir parfois vu trop grand, mais de s'être sorti les tripes. Plus de place pour la fantaisie dans ce monde-là puisqu'il y aurait des règles, du genre, plus de moustachu sur les courses parce que cela vexe profondément tous les pauvres imberbes du dessous de nez, ou plus de gens déguisés parce que cela ridiculise un sport qui doit être pris au sérieux sinon rien, plus de gourdes à capuchon rouge, plus de runnings jaunes etc............... La course à pied est un espace de liberté pour tous pourquoi vouloir établir des règles qui de toute évidence seraient nuisibles au plus grand nombre. Certaines de mes illusions viennent de sombrer, moi qui voyais les marathon comme un instant de communion avec soi m^me et avec le monde, je découvre que c'est un monde de frustration et de dépit..............Ah quel malheur tu me fais là Pierre..............


Re: De la pratique des Trails
par pconvert le Lundi 07 juillet 2008 @ 12:14:10
(Informations sur l'Utilisateur) http://pagesperso-orange.fr/convert/
citation : Juanita Que penserais-tu si l'on te déniait le droit de courir ce trail du mont-blanc parce que malgré tes efforts tu n'as pu courir QUE 85% du parcours, parce que tu seras toujours le gêneur de quelqu'un, tu trouveras toujours une personne pour penser que tu n'es pas à ta place.
mais justement !!! c 'est ce que je me tue à dire !!! si le parcours n 'est pas adapté au nombre de coureurs , et si les "coureurs" ne jouent pas le jeu , alors tout le monde est frustré , sauf les premiers qui se régalent !
j'avais tempêté , en son temps , contre le marathon de Paris, à cause des nombreux goulets d ' étranglement , et des routes pas assez larges pour prés de 40 0000 coureurs !!!! c 'est le même problème , hélas !
soit : nombre inadapté de participants (sur des single-tracks , à on avis : pas plus de 500 ) , soit on privilégie des chemins forestiers larges ! ! c 'est pas la mer à boire que de constater cela !
quand aux règles de la càp .... à mon avis ... la première me semble assez évidente ..... c 'et de courir !!!!!!!!!



Re: De la pratique des Trails
par edhistoire le Lundi 07 juillet 2008 @ 12:16:53
superbissime réponse, juanita ! La chasse à tous les moustachus déguisés est ouverte !




Re: De la pratique des Trails
par Danye le Lundi 07 juillet 2008 @ 15:08:06

Je lis, je te relis et je lis encore ton debriefing et mes réponses s'enchaînent, se bousculent, se contre-disent. Pour moi, coureuse de petite envergure, c'est très dur ce que tu viens d'écrire. A t'écouter, je ne pourrais prendre le départ d'une course que SI je suis certaine de pouvroir courir les 100%, que SI je suis certaine d'être dans le bon wagon pour ne pas freiner la course et que SI...je ne sais encore. Pour nous qui habitons un pays de montagnes, d'alpages et de collines, une course organisée selon tes principes ne devrait alors être constituée au mieux que du 20% d'un peloton actuel???? Mais dis-moi, quel organisateur voudra encore se lancer dans la danse??? Et quel coureur sera d'accord de multiplier le prix de son dossard par 4 ou 5 pour pallier au manque de coureurs inscrits??? Ceci relève du B-A BA de l'organisation d'une course. Et quelle sera la joie du premier si dans sa catégorie il n'y a plus que 3 ou 4 coureurs??? Ce qui se fait fréquemment depuis quelques années, ce sont les départs par blocs selon le nombres d'inscrits avec l'élite devant puis les vienne-ensuite selon les niveaux. Cette méthode est extra et remporte le contentement de chacun. Notre pays n'ayant pas de vastes plaines et où les étendues sont toujours entrecoupées de cultures ou de forêts, de ponts, nous devons trouver des solutions pour permettre au plus grand nombres d'inscrits de pouvoir participer dans les meilleures conditions. Maintenant, parlons de l'appellation marathon, trail etc... En Suisse, le Trail est une "dénomination" que nous ne connaissons pas. Nous appelons nos courses : les 10 kil. de ... La montée de... La course des... Le Tour du... Mais pas du tout le trail. En Suisse, un marathon se court au plat ou en montagne. Je n'ai pas fait le compte, mais il doit y avoir autant de 42.195 en altitude qu'au plat et ça c'est vraiment génial. Le mot marathon n'est pas du tout raccoleur. En règle générale, un marathonnien ne se lance pas dans un D+2000 s'il n'a pas terminé un jour un marathon au plat. Un suisse, de par les différentes déclivités du pays ne se lancera pas dans l'aventure juste parce que c'est écrit marathon, il lira la suite, décortiquera le tracé et enregistrera les dénivelés. Pour terminer, je comprends tout à fait ta frustration, mais dis-toi une bonne chose, si tu avais pu courir aussi vite que tu l'aurais voulu, tu n'aurais pas été aussi frais à l'arrivée... LOL. Merci pour ta réflexion qui me laisse tout de même un petit goût... non pas d'anis... mais d'amer en bouche.



Re: De la pratique des Trails
par sjaubert (stephane.jaubert@courirlemonde.org) le Lundi 07 juillet 2008 @ 16:35:42

c'est étonnant les réactions que suscitent ce billet d'humeur, les passions ont vite fait de se réveiller !... Côté positif ça provoque le débat, des réflexions.... mais évitons de jeter l'anathème sur qui que ce soit, entre ceux qui ont tout compris, l'esprit du trail, de la montagne, etc... et les autres.

Il y a autant de conceptions de la cap que de coureurs. J'en connais qui ne se déguiseraient pour rien au monde n'ayant qu'en tête le chrono ou la place et d'autres qui ne courent que pour se marrer et leur bien être, je les respecte tous et encore plus ceux qui sont capables de concilier les deux : le fun et la performance sportive :-)

bref ce n'est que du sport !



Re: De la pratique des Trails
par Erwann le Lundi 07 juillet 2008 @ 17:03:02

C'est effectivement assez drôle de suivre ces débats à distance. Disons que ça le serait vraiment si personne ne se sentait agressé par les propos de pconvert qui n'a évidemment voulu blesser personne, c'est pas le genre du bonhomme ! Ces questions d'incompatibilité des allures ou de nombre de participants se posent partout, à la montagne ou sur le bitume. Pourquoi chercher midi à 14 heures ? La réponse existe depuis longtemps et elle fonctionne très bien : des sas de départ. Ce système est certainement ce qui se fait de plus efficace en matière de gestion de l'affluence. Plus efficace en tous cas que le système des départs par vagues (Paris-Versailles, comme le rappelait sjaubert) ou lorsque les capacités d'absorption sont dépassées (goulet d'étranglement à l'entrée du fbg st antoine sur le marathon de Paris, par exemple). Il est aussi désagréable de slalomer en jouant des coudes pour avancer que d'être bousculé par un coureur qui essaie de se frayer un chemin dans une foule compacte (ou qui essaie tt simplement de courir à son rythme sur un single-track). Il ne s'agit pas d'interdire à qui que ce soit de courir comme il lui plaît, il s'agit de placer au départ les coureurs de sorte que chacun puisse s'exprimer. Il y a quelques jours, je disais à Riri que les échanges manquaient de vie, on dirait que l'altitude vous a bien oxygénés !


Re: De la pratique des Trails
par pconvert le Lundi 07 juillet 2008 @ 21:51:34
(Informations sur l'Utilisateur) http://pagesperso-orange.fr/convert/
ce que j'ADORE chez Erwan , c 'est qu'il est toujours la voix de la sagesse !!! quel âge as tu , erwan ?
il n'y a pas un commentaire de cet escogriffe que je renierai ! Pffff ... c 'est quand qu'on se croise , enfin ????
quant à mettre de la vie sur CLM .... ;-) ..... y'a qu'a demander ! ;-) mdr



Re: De la pratique des Trails
par Erwann le Lundi 07 juillet 2008 @ 22:31:07
La voix de la sagesse ??? Il suffit de me connaître un peu mieux pour réviser son jugement à ce sujet ! Mais pour ça, il faudrait effectivement se croiser et ça se fera ! Je m'en vais de ce pas mater ton calendrier...



Re: De la pratique des Trails
par catson le Mardi 08 juillet 2008 @ 00:23:33
Pas d'accord sur les sas de depart. Sur une course de 1400 personnes, il n'y a aucune difficulte pour se placer ou l'on veut au depart. Barbie, basilio et moi nous sommes places aussi pres de la ligne de depart que nous le voulions, a seulement quelques minutes du depart. Et il y a ensuite 19 kilometres pour se placer avant le premier monotrace. Je ne vois vraiment pas ce que les sas changeraient.




Re: De la pratique des Trails
par catson le Lundi 07 juillet 2008 @ 21:25:18

Mon petit grain de sel... Pour information, mon GPS m'indique que j'ai adopte un rythme de marche pendant 10 km sur le total du parcours, soit presque le double de toi (environ 6 km?). J'ai d'abord ete surpris par ce chiffre mais je me dis finalement qu'il est plausible. Cela correspond a presque 2 heures de marche, soit environ 38% du temps total. C'est en effet enorme! Mais a l'endroi ou j'etais situe dans le peloton, tout le monde marchait. Je n'ai pas eu le sentiment de gener plus que d'autres et j'ai moi meme rarement ete gene. Lorsque je l'ai ete, ca n'a jamais dure longtemps, j'ai toujours pu doubler quand je le voulais, parfois avec quelques risques certe, comme dans la descente des Posettes. Je considere que tout cela fait partie du "jeu". Mais globalement, je peux dire que je ne me suis pas beaucoup fait doubler ni n'ai eu a doubler beaucoup apres le ravitaillement de Vallorcine. Je crois qu'a ce stade, grosso modo, c'est-a-dire a une cinquantaine de places pres, le classement est joue. Non pas parcequ'on ne peut pas doubler sur du single track (cela s'apprend) mais parcequ'a ce niveau de la course, on doit se retrouver entoure de gens d'un niveau relativement similaire. Avant l course, j'avais deja entendu dire que tout se jouait avant Vallorcine, c'est-a-dire la ou il y a toute la place pour doubler, slalommer... Je ne le croyais alors pas, mais j'en suis convaincu maintenant. Il me semble que tes soucis pendant la course sont en fait un probleme de strategie. Tu es parti trop lentement par rapport a ton niveau et tu t'es retrouve apres Vallorcine dans le mauvais train. Je reconnais qu'il est sans doute impossible de doubler 300 ou 400 personnes apres Vallorcine, ce serait beaucoup trop epuisant, mais c'est le jeu. On rencontre des problemes qui me paraissent similaires sur les courses sur route, en particulier sur les grand-messes que sont Paris, Londres et autres marathons que tu connais mieux que moi. Si tu ne pars pas suffisamment devant et sufisamment vite, j'imagine que tu gaspilles un temps fou et une energie folle a slalommer. Pour ma part, je ne vais pas a ces marathons trop populaires. Le Mont-Blanc est aussi une course/trail populaire et si cet aspect derange, il suffit de ne pas y aller. Mais je ne crois pas que ce soit a eux de renoncer a leur succes. Il y a de plus en plus de trails qui souffrent du meme probleme. Lorsque je vois des photos de la Saintelyon, je suis outre. Mais chaque annee de plus en plus de gens y vont. C'est que ca plait, et tant mieux. Comme sur route, ceux qui veulent courir en performance partent devant, ou bien choisissent d'autres courses. Le marathon du Mont-Blanc est une course populaire, et c'est tres bien comme ca. Une course? Plutot une course-trail. La, je rejoins JC664. Sans doute devraient-ils l'appeler marathon trail ou bien maratrail maintenant que le parcours n'a quasiment plus de route, ce qui aurait le merite de clarifier la situation et d'eviter les mauvaises surprises. Cela n'enleverai, je crois, rien a son succes.


Re: De la pratique des Trail
par pconvert le Lundi 07 juillet 2008 @ 21:46:43
(Informations sur l'Utilisateur) http://pagesperso-orange.fr/convert/
hé hé ;-) , si je double 300 ou 400 personnes .... alors je suis premier ! Yess ! (arrivé 400 iem )
en fait : j'ai une sainte horreur de jouer des coudes pour partir devant sur une course ! mais j'adore remonter tout le long (surtout déguisé ;-) ) : c 'est vachement bon pour le moral , et c 'est plus fun !
mais , pour le coup , tu as sans doute raison ! , en fait : avec la terminologie "Marathon" je m' attendais , comme JC , à un parcours chemin large ( comme le premier tiers ) ;
par contre , les 2400m D+ , je les attendais de pied ferme ;-) ... faut vraiment changer le nom en MARATRAIL !



Re: De la pratique des Trails
par catson le Mardi 08 juillet 2008 @ 00:13:59
(Informations sur l'Utilisateur)
C'est bien plus motivant de doubler plein de monde tout le long de la course, plutot que de partir trop vite et se faire doubler plus tard, je comprends ta frustration. Finalement, je pense que cette course ne te correspond pas, mais je ne remets pas en cause son fonctionnement. Finalement, heureusement que c'etait du monotrace, sinon, tu aurais fini loin devant moi ! lol



Re: De la pratique des Trails
par Erwann le Lundi 07 juillet 2008 @ 22:27:05
Est-il vraiment nécessaire de préciser qu'une course qui a lieu sur le Mont Blanc n'est ni plate ni sur route ?



Re: De la pratique des Trails
par catson le Mardi 08 juillet 2008 @ 00:07:45
Il me semble comprendre que les modifications apportees au parcours en 2008 ont abouti a la diminution du pourcentage de route de 16% a 4%, et au rajout de longs passages de chemin monotrace (sur la premiere partie de la montee au Col des Posettes, la montee a l'Aiguillette des Posettes et toute la descente jusqu'a Montroc, soit peut-etre une petite dizaine de kilometres de monotrace en plus) la ou il y avait l'annee derniere du chemin large et roulant. Je trouve que ca change pas mal la nature de la course (+30 mn pour les meilleurs a + 1 heure par rapport a l'annee derniere, quand meme), ce qui pourrait etre illustre par une modification du nom en Maratrail ou quelque chose du genre. Entre course sur route et monotrace, il y a plusieurs nuances possibles en montagne. (entre parentheses, le marathon n'a pas lieu sur le Mont-Blanc mais offre des vues sur le Mont-Blanc, ce qui n'est pas franchement pareil)



Re: De la pratique des Trails
par bogeyman le Mardi 08 juillet 2008 @ 09:28:37
Merci Catson, je cherchai un équivalent français simple pour single track. Pour le reste, je suis d'accord avec tes commentaires, sauf sur le changement de nom. C'est bien un marathon. A multiplier les catégories, on va encore se compliquer la vie pour rien. Il suffit de regarder le profil de course et on sait à quoi s'attendre. Quant à l'appellation Mt Blanc elle est logique aussi, puisqu'il part et arrive sur le territoire de Chamonix-Mont Blanc (nom complet), face au Mt Blanc. Je doute qu'une seule personne ait cru qu'il fallait monter au sommet. Un peu de "fantaisie" dans le nom ne nuit pas et n'est pas trompeur : marathon de la Liberté, Two oceans (on ne court pas sur l'eau), etc ...




Re: De la pratique des Trails
par ChrisF67 (christian( )a2s.fr) le Mercredi 09 juillet 2008 @ 17:53:43
[ Informations sur l'auteur ] http://cri-cri67117.spaces.live.com/

Pour moi "course à pied" veut dire : une épreuve avec classement effectuée à pied. La notion d'allure n'a pas d'importance. D'ailleurs à partir de quelle allure parle-t-on de marche ou de course. Un novice va peut être courir à 8 min/km alors que quelqu'un d'expérimenté va marcher à 8min/km. Maintenant si parce que l'on marche quelques kilomètres sur un marathon on devrait être exclu, contraint d'abandonner, je trouve que c'est grave! Aux J.O. de 1984 au premier marathon féminin la Suissesse Gabrielle Andersen-Schiess qui va finir en marchant et même en titubant dans la souffrance, en 2h48'42 avec un dernier 400m en 5'44, ne mérite pas sa place de 37ème! Elle aurait du s'entraîner plus!!! (vidéo sur le blog de Symphorien) Tous les marathons ont un temps limite pour finir alors, à partir du moment que l'on termine dans ce temps... Et pour ce qui est des "règles de bases plus précises", je fais parti du groupe "course sur route" de mon club et tous les mardi soirs nous nous entraînons sur la piste d'athlétisme. Sur cette piste cohabitent des sprinters, des coureurs de fond, des champions, des débutants, etc. Certains font des séries de 200m, d'autres des série de 800m, donc allure différente mais, personne ne râle parce que quelqu'un de "plus lent" le dérange! Il, y a des règles de bon sens, c'est tout!...



Re: De la pratique des Trails(Score obtenu : 1)
par jeff34 le Jeudi 10 juillet 2008 @ 11:42:24

100 % d'accord avec pconvert !! Sur une épreuve même un trail, on doit d'abord prendre le départ pour courir autant que possible en fonction de ses aptitudes et capacités du jour (à un moment bien sur l'alternance course/marche s'impose à nous). On doit aussi et surtout pouvoir courir et doubler comme on le souhaite. Sinon à quoi bon faire une épreuve chronométrée et établir un classement ? Autant organiser une rando, ou bannir le chrono. Là OK, le concept est différent. Maintenant, pconvert un petit parrallèle avec la CAP sur route et le marathon en particulier. Parce qu'avec ton raisonnement, on devrait également fixer une limite chronométrique pour terminer un 42,195. Que penser des finishers disons en + de 5 heures (on peu discuter du temps limite à fixer) ? Au delà, c'est encore de la course, c'est de la marche ? Finir pourquoi ?? Dire je l'ai fait, j'y étais, j'ai couru un marathon ? Perso, je suis pas favorable à cette mode (snobisme ?) dans l'air du temps qui fait se lancer à corps perdu sur une épreuve d'ou certains ressortiront d'ailleurs certes heureux mais... Cassés à plus ou moins long terme. C'est vrai que tous les commentaires (ou la majorité) des participants finishers se rejoignent : "Oh super, j'ai repoussé mes limites, le nirvana et blablabla..." Il est bien évident que la majorité des organisateurs sont pour eux aussi et militent pour çà, surtout ceux qui organisent les épreuves de masses !! Je précise au passage que moi, je ne milite pas pour un quelconque élitisme... Ou seuls les moins de 3 heures pourraient s'aligner sur un marathon. Mais bon, c'est un autre débat !


Re: De la pratique des Trails
par pconvert le Jeudi 10 juillet 2008 @ 13:26:47
(Informations sur l'Utilisateur) http://pagesperso-orange.fr/convert/
Alléluia !!!!
"convert et contre tous " se sent un peu moins seul !
quelques règles : un trail est une épreuve de "course à pied"/ le parcours doit se prêter à dépassements sur la majeure partie du parcours (les singles tracks , très esthétiques, devraient rester par secteur limités) , et en fonction du nombre de participants
le temps est limité , comme sur toute épreuve de càp (JC a senti le couperet passer au ras de sa nuque ;-) )
pour le parallèle avec les marathons : mon avis est que , le participant qui le court en 2h10 ou 6h a le même mérite , à condition qu'il l'ai couru tout le long ! et pas marché sur 10 km ..... ;-(
de toute façon , il y a là aussi , des temps limites ;
mais , dire des choses comme cela , provoque la colère ..... comme si tout le monde était (ou devrait etre ) capable de tout ! ....
l' échec n ' est pas indigne ! il forge une expérience pour le futur .... ne pas y arriver, n'est pas déshonorant , on s ' entraîne plus , et on y parviendra un jour , ou alors le challenge est trop haut un point c 'est tout !
vous ne me verrez jamais m'inscrire sur un 100 km , ou sur un Ultra Trail .... je connais mes limites (et surtout celles de mes articulations ! de mes pôôvres genoux !!! ) , je ne me sens pas plus déshonoré pour autant ; mais si je m'inscris sur une épreuve , ce n' est pas pour faire semblant ;-)
Amen




Re: De la pratique des Trails
par RunninDoum le Jeudi 10 juillet 2008 @ 16:06:49

A moi de causer !! ;o) Un marathon, c'est 42,195 km. Rien dans la définition ne dit "plat", ou "10000mD+", ou " bitûme 35%, herbe 45%, acrylique 30%" ; Aujourd'hui avec l'évolution de la pratique, on a des marathons sur route et des plus verts. Maintenant, la CAP. Effectivement, le but est de relier à pied un point A à un point B en passant par un tracé imposé, et le plus vite possible. Chacun va aussi vite que sa constitution, son entrainement, sa motivation et sa forme du jour le lui permettent. Càd en courant (vite) pour les meilleurs, en courant pour le plus grand nombre, et en alternant marche et course pour ceux qui y sont obligés (moi au Mont-Blanc par ex.) Mon approche de la CAP en "compétition" est la suivante : je me bats contre MON chrono, MON record, tant que je pense raisonnablement que mon âge (Ola les gars, 50 le 28...!) ne m'en empéche pas encore. Après, je passerai à d'autres motivations, des trucs plus endurance que vitesse, plus verts que bitûme, mais toujours avec une petite idée de dépassement, j'aime çà !. Il faut bien garder à l'esprit que chacun allant au bout de ses possibilités, ne vient pas participer à une ballade, mais va se sortir les tripes , SES tripes. Donc, respect à ceux qui vont au bout, même s'ils marchent parfois, ou souvent. Quand LN a bouclé son premier marathon (Médoc 99) elle qui n'avait jamais couru de sa vie, j'étais et je reste admiratif... et pourtant 6h ! quelle importance ?? Je suis si fier d'elle. "L'esprit de la CAP" ?? Non, ce n'est pas "il est interdit de marcher", c'est "je m'arrache au maximum, avec MES possibilités", Pierre comme je te l'ai écrit qqpart, tu es (entre autres moultes facettes d'une personnalité riche - et profonde plus cachée - ) un indécrotable compétiteur ! Pour ne pas être géné par de moins rapides, il suffit de partir devant... faut assumer son statut de "bon" , mon gars !! Bref, vive la CAP universelle pour tout ce qu'elle apporte de valeurs d'humilité, d'authenticité et autres valeurs humaines qui nous font grandir ensemble, les bons et les moins bons, les grands et les petits, les riches et les pôv, les clm et les zotres, les traileurs et les routards....


Re: De la pratique des Trails
par pconvert le Jeudi 10 juillet 2008 @ 16:30:42
(Informations sur l'Utilisateur) http://pagesperso-orange.fr/convert/
citation runnindoum :Pierre comme je te l'ai écrit qqpart, tu es (entre autres moultes facettes d'une personnalité riche - et profonde plus cachée - ) un indécrotable compétiteur ! Pour ne pas être géné par de moins rapides, il suffit de partir devant... faut assumer son statut de "bon"
non ,non, et re-non !!! vous lisez entre les lignes ! je répète : je suis juste pour le style : c 'est à dire : en courant !
et cela , quelque soit la vitesse ! : les bons vont vite, les moins bons vont doucement , mais tout le monde se doit au moins d 'essayer de faire ces trails en courant Nondedjou !!!
quant à doubler : si une grande partie du parcours est en single track , je ne vois pas comment faire ?? et je ne me vois pas partir avec les p'tits gars de 25 ans qui le font en 3h40 , moi pconvert à 50 ans (comme qui dèjà ??? ;-) )
y'a qu'a regarder la vidéo que Bogey a mis en lien (cf forum) : on y voit un troupeau de gros costauds qui se mettent à marcher dés le début de la petite pente dans la prairie , sans même chercher à courir le moindre mètre !! la seule qui court , c 'est une petite jeune fille ,40 kg tout mouillé !!! une honte , moi je dis ! Na !
le chrono , on s' en tape le coquillart ! l' important c 'est de faire de la course à pied , et pas de la rando-champignon ( ;-) ça , c 'est pour reprendre l'expression de sjaujau ; -) )



Re: De la pratique des Trails
par RunninDoum le Jeudi 10 juillet 2008 @ 21:19:17
On est d'accord, mon Pierrot !!!!! Mais nondedjou ed nondedjou , t'es quand même .... nianiania !! Je ne lis pas enttre les lignes , comme je ne cours pas entre les pistes hi hi hi ; .... évidemment qu'on essaye de courir !!! Moi je tiens à baisser mon record avant de jeter (une) éponge... ce ne sera pas au Médoc, mais à Nice-Cannes j'ai pas dit mon dernier mot !!! poussez vous, bande de V2 asthmatiques ! Chaud devant !!! "Que trépasse si je péris" !!! Qu'il est sympa ce forum de bistrot... :o))



Re: De la pratique des Trails
par pontgib le Jeudi 10 juillet 2008 @ 16:50:58
tout pareil pour moi,a plus de 50 ans, je me rabat de plus en plus sur d'autres types de marathons:ils sont de plus en plus verres! Blague a part je me suis régalé je vient de lire l'integralité de ce billet d'humeur reponses incluses.C'est vrai qu'en principe sur une course il faut courir,c'est la logique même,mais il faut de tout pour faire un peloton, et je respecte aussi ceux qui marchent(ça m'arrive) a condition que personne ne gene qui que ce soit, je crois que le vrai probléme c'est que malheureusement sur tous les parcours on trouve de plus en plus de gens hargneux voir parfois agressifs. La cap doit au contraire etre considere comme un exellent moyen de se détendre,chacun a son rytme et je crois que sur les trails l'esprit n'est (pas encore)le même que sur route.Il ne faudrait pas que cela change.




Re: De la pratique des Trails
par stephdu28 le Jeudi 10 juillet 2008 @ 21:54:44

je suis surpris de la tournure de cet article: pourquoi n'as-tu pas regardé le site de la course qui indique la dénivelée, l'état des chemins, le nombre de participants, le record de l'épreuve... si cette course ne te convient pas, pourquoi t'es-tu inscrit? Combien de gens as-tu gêné sans t'en rendre compte? le marathon du Mt Blanc fait la même distance que les autres marathons, je pense! Tu préfère l'appellation "trail" ou "maratrail"? Franchement, je viens de faire le maratrail des loups, avec sjaubert (ou contre lui), stéphane a d'ailleurs accepté de mettre cette course dans la catégorie "marathon" à ma demande, parce que la distance était la même qu' à Paris: mais pour moi, ça n'a rien à voir avec un trail tellement c'est plat; je ne me suis pas ennuyé, je m'y suis traîné, comme au Mt Blanc l'année dernière (5h30); et puis surtout, il faut arrêter de mettre des règles partout, de tout codifier: c'est bon pour les stressés; comme dans chaque course, tu dois respecter l'organisation, les autres coureurs, la Nature, etc... pour info, au MMB comme dans les autres trails, grâce aux vidéos, on peut voir que les 1° courent presque tout le temps; faut-il éliminer tous ceux qui s'arrêtent 5' pour regarder le paysage, discuter avec les bénévoles, pisser, etc...et qui te gênent après? La prochaine fois, prends ton fusil pour te faire de la place! Non, reste plutôt chez toi, ne sors pas car tu pourrais gêner des gens en faisant tes courses au supermarché... steph28-mi route, mi trail


Re: De la pratique des Trails
par pconvert le Jeudi 10 juillet 2008 @ 22:11:35
(Informations sur l'Utilisateur) http://pagesperso-orange.fr/convert/
réponse complément hors sujet ! décidément , je ne dois pas écrire en Français !!!
re-re-re-précision :
je me suis régalé des 42 KM , je me suis régalé des 2400m D+ , je me suis régalé du coté course nature et courir dans la caillasse : c 'est mon lot quotidien (je ne cours pas sur route , sauf mes marathons)
je ne me suis pas régalé d' attendre en file indienne , derrière les 80% de "coureurs" devant moi qui marchaient au lieu de courir (regarde la vidéo)
je ne me suis pas régalé dans les trop longs secteurs en single tracks ( trop de monde pour des chemins trop étroits)
alors : range ton fusils , et réfléchi avant d ' écrire ! (n'importe quoi , ce commentaire !!! ça n' élève pas le débat )




Re: De la pratique des Trails
par fondjede le Vendredi 11 juillet 2008 @ 23:36:30
[ Informations sur l'auteur ] http://fondjede.free.fr

Juste un avis perso ou plutôt une série de réflexions en vrac, à chaud :

- oui, cette course n'a de marathon que la distance : c'est vrai que 'trail' serait plus adapté. Moi, j'aime le mot marathon et avoir couru (plus ou moins) CE marathon là, jen suis plutôt fier.
- m'étant rapidement retrouvé dernier du peloton et ayant par conséquent 1300 coureurs devant moi ne m'a vraiment pas posé de problème. Ayant eu à en doubler quelques dizaines, je ne compte pas le nombre de fois où des coureurs se sont volontairement écartés ou m'ont proposer de le faire sans que je le leur demande. Ca pour moi c'est un bel état d'esprit.
- moi, j'ai couru-trottiné-marché et terminé en plus de huit heures et j'ai eu les barrières horaires aux fesses tout le long. J'ai donné tout ce que j'avais et le fait d'avoir marché dans les dénivelés trop raides ou trop techniques ne me procure aucune honte.
- Pour un coureur comme moi, sans expérience sur ce type de terrain, comment découvrir de nouveaux terrains de jeux si les règles sont réservées à une élite de coureurs qui courent tout le temps ou presque ?
- Au vu de dénivelés présentés sur le site, je savais dés le départ que je marcherai. Aurai-je dû m'éliminer avant même de m'inscrire ?

Je garde un excellent souvenir de cette course même si j'en ai bavé. Et j'ai bien le sentiment d'avoir participé à une compétition de course à pied.
Alors, c'est vrai, je trouve ton analyse un peu rude.
Peut-être la vision d'un coureur aux modestes qualités sportives... aux exigences moins marquées.


Re: De la pratique des Trails
par Danye le Dimanche 13 juillet 2008 @ 13:20:50
La morale de ta lecture me plaît énormément et rejoint de très près mes opinions.




Re: De la pratique des Trails
par mariecke le Mardi 15 juillet 2008 @ 16:13:12
[ Informations sur l'auteur ] http://blog.ifrance.com/mariecke

je comprends bien que l'on puisse être frustré sur une compétition pq'il n'est pas possible de courir à son rythme et je respecte et admire d''ailleurs ceux qui excellent sur les trails ou marathons aussi difficiles que le marathon du Mont Blanc , voire même les compétitions de l'extrême ,comme la diagonale des fous ou le marathon des sables . là où je suis tout de même choquée, c'est par un jugement...disons un peu catégorique qui permet de poser l'éthique du marathonien . Je ne pense pas que ceux qui calent ( dont moi ...ça m'est arrivé !!!) au 30 ème et même au 25 ème doivent s'arrêter, pq marcher ne serait pas dans l'éthique de la CAP . Pourquoi condamner celui qui se bat contre lui même , contre la douleur et veut arriver coute que coute ? Est on moins marathonien pq'on a mis plus de 5 h sur un marathon ????? moins marathonien que celui qui a mis 3h ou 4 h ????? personnellement , je suis un escargot , mais je suis fière qd je finis , fière de porter la médaille de finisher que j'estime avoir méritée ....même si je n'ai pas pu courir sans discontinuer jusqu'à la fin et je me dis que si l'essentiel n'est pas seulement de participer, c'est aussi d'avoir pu terminer ...


Re: De la pratique des Trails
par pconvert le Jeudi 24 juillet 2008 @ 06:47:53
(Informations sur l'Utilisateur) http://pagesperso-orange.fr/convert/
oui , Mariecke ... terminer en marchant à partir du 30 iem parait légitime pour celui qui l' a subit ....
mais franchement , est ce vraiment dans l' esprit d 'une épreuve de course à pied ? ne peut on pas considérer que si l 'on a failli , si on n' a pas pu faire les 42 km ce jour là , ce n' est pas un drame pour personne que de s' avouer vaincu , et sortir ?
ce n' est pas une question de chrono : puisque celui qui aura mis 6h30 en courant tout le long , aura lui par contre , rempli la mission du jour : çàd courir pendant 42 km ....
quand je me suis re-déchiré l'ischio jambier au marathon de NY au 11 iem KM (!!), aussi incroyable que cela puisse paraître, j' ai pu le terminer en ne marchant pas , ne serait ce que 50 m !!!
ça a été terrible de courir avec la douleur , puis elle s 'est estompée en boitant ... et j' ai pu le finir en un temps honorable .... aurais je du marcher pendant 30 km ???? ridicule !
quand j' ai eu une contracture au mollet pendant 21 km à Florence (je ne le souhaite à personne !!!!!) , aurais je du marcher pendant un semi ? (je n'ai pas fait un pas !)
donc , quand je parle d ' étique : je me l' applique à moi même en premier ... j'ai connu un trail , où au sortir d'une sale période de santé, j'ai été dans l' incapacité de courir en cote : je me suis trouvé minable , et me demandait ce que je foutais là ... alors que tout le monde marchait gaillardement sans état d' âme .... je me suis dit : plus jamais ça !
qu'un débutant termine un marathon en marchant , parce que c 'est son premier , e qu'il n'a pas su gérer son effort .... passe : cela peut lui servir d' expérience pour réaliser la distance et s'en servir pour l' entraînement de sa prochaine expérience .... mais au deuxième , si cela ne lui est toujours pas possible de courir pendant 42 km , qq soit son chrono , je pense qu'il doit s ' avouer vaincu ! c 'est la loi du sport ! rien de plus ! c 'est de la "course à pied" , et rien de moins ;-)




Re: De la pratique des Trails
par PP le Jeudi 24 juillet 2008 @ 05:40:42
[ Informations sur l'auteur ] http://www.tatarala.blogspot.com

Maitre pierre, quelle mouche te pique? Pconvert, je t'adore, t'es au top mais la, tu m'en bouches un coin. Pourquoi es tu tant enerve? 1) t'as entendu parler de la methode Galloway? 2) Je connais tres peu de gens qui courrent la totalite de leurs trails, a par les elites (ou ma copine Eva qui est un terminator). Je parle pas des ultras. Si tout le monde se mettait a courir la totalite des 50 ou 100 miles, yaurait vachement plus de morts. 3) Inversement, si seuls les gens qui pensent courir 100% de la course participaient, yaurait pas grand monde en trails... 4) comment je fais moi maintenant? je me mets a la randonnee libre? Et CLM? 5) gerer une course, un trail en particulier, ca s'aprend. tu fais comment pour apprendre? tu fais des courses et tu te manges le nez. mais tu finis. pour moi c'est une question d'honneur. Comme j'ai fini Londres comme une larve, mais j'en suis plus fier que de burlington ou j'ai carbure tout le long. normal, a burlington j'ai pas eu a aller au dela de moi meme. A londres oui... maintenant, je te l'accorde, quand on est lent, on se met derriere. et on laisse passer les autres. J'ai pas fait le mont-blanc, donc je sais pas ce qui t'a enerve a ce point. Mais bon, je marche beaucoup en trail, come je dis et ca s'est toujours tres bien passe. Question organisation, ben le mont blanc merieterait bien une qualif... Style eastern states. J'espere qu'ils ont pas trop pourri le coin. Moi je dis, les urbains, ils devraient rester chez eux d'abord (non je blague la)


Re: De la pratique des Trails
par pconvert le Jeudi 24 juillet 2008 @ 09:54:10
(Informations sur l'Utilisateur) http://pagesperso-orange.fr/convert/
merci PP , de t'intéresser à ma prose ;-)
le problème des ultras est effectivement à considérer : on peut juger que le but est, avant tout, finir une épreuve de 50 ou 100 miles ..
mais si on pousse la logique , et que l'on observe que la tête de la course l'a faite tout en courant , on peut simplement en déduire que c'est possible , et que les suivants vont la faire aussi en courant ... mais moins vite , tout bonnement
la différence est que cela ne s' adresse pas à des rigolos que (nous sommes ) je suis , mais à une catégorie de coureur à pied d'un niveau nettement supérieur ;
c 'est pour cela que des épreuves qualificatives sont exigées pour l'inscription à la Badwater , à l' UTMB etc etc ....
je ne pense pas que Dean Karnazes ait beaucoup marché au cours des ces multiples victoires de la badwater , et , je le répète , l' obsession de la féminine vainqueur du marathon des sables était de surtout ne pas marcher (dixit)
alors : ce que peut faire une faible femme , de grands Macho virils peuvent peut etre le faire , mais simplement en courant moins vite ? ;-)
mais , la aussi , ce n'est pas donné à tout le monde , et il faut le reconnaître et l' accepter ... et passer la main si on n' y arrive pas ... on sera plus performant sur des épreuves moins exigeante , et en progressant , pourquoi pas ? mais s 'inscrire d ' emblée sur des épreuves au delà de ses capacités , sans références suffisantes avant, n 'est peut être pas le plus logic ou le plus "safe" ...



Re: De la pratique des Trails
par PP le Jeudi 24 juillet 2008 @ 14:55:42
(Informations sur l'Utilisateur) http://www.tatarala.blogspot.com
Un peu de mesure, dans tout, ca aide. Comme j'aime dire "faut pas jetter le bebe avec l'eau du bain". c'est pas parceque ya des idiots qui se croient superman et qui enquiquinent tout le monde, que tout le monde doit en patir. Ou alors on supprime les allocs chomage, la secu, le RMI, les restos du coeur, l'education nationale et meme la DDE (non pas la DDE!!!). Pierre, ca arrive de marcher. Ca t'arrivera un jour, et je suis sur que ca t'es deja arrivé. ya pas mort d'homme. En Ultras, tu marches en montee, vite mais tu marches. Mon entrainement pour les ultras: courrir tres longtemps et finir par deux/trois heures de marche/course alternee. Meme pendant la course ma technique, s'il y a du plat est d'alterner course/marche en version 8 minutes/ 1 minute respectivement, ou de marcher (vite) les montees. Ca aide a taper dans le gras. Puis les embouteillages en single track, la gadoue, les montees de fou en haut de la piste de ski, la course dans le ruisseau, ca fait partie de l'esprit Trail. Tu fais avec. Tu sors de la tres tres sale, epuise mais t'es content parceque tu t'es surpasse. Normalement les trails devraient pas avoir trop de sections a embouteillage, et pas au debut. Sinon c'est plus du trail mais du raid aventure comme tu dis. Maintenant, s'inscrire dans une course au dela de ses capacites c'est pas normal, irresponsable. Le cut-off doit etre fait pour empecher ca. Faut aussi respecter une regle d'or: etre civilisé. On laisse passer les plus rapides et on se met derriere le pelotton si on est lent. C'est pour ca que j'adore courir aux US, il y a un enorme respect. Enfin: C'est hors de question que je sorte d'une course sans franchir la ligne d'arrivee. A part sur conseil medical. Si je dois finir avec mes dents, en rampant ou sur les mains, je finirais. La "faible femme" elle est carrement moins faible que moi en tout cas. Respect pour elle et pour toutes les autres



Re: De la pratique des Trails
par pconvert le Jeudi 24 juillet 2008 @ 16:01:59
(Informations sur l'Utilisateur) http://pagesperso-orange.fr/convert/
j' adore me faire l' avocat du diable ;-)
ça choque .... ça provoque ... mais cela fait débat , et cela fait finalement réfléchir !
et la prochaine montée en trail , si certains se disent : et bien je vais au moins essayer de courir le plus possible , avec la technique adaptée (au lieu de suivre tout le monde , les mains sur les genoux sans réfléchir ;-( ) .... et bien :
moi , j'aurais gagné en suggestion , et pour avoir au moins lancé l ' idée
et certains auront gagnés en technique , en confiance en eux , en plaisir de courir , en fierté d'avoir surmonté l' épreuve , et pas seulement d ' etre simplement arrivés ...
tu me connais (un peu ..) je n'aime pas les consensus (ce n ' est pas une cochonnerie ;-) ) .... think different ;-) pconvert-iso-3001



Re: De la pratique des Trails
par Fabdulux (fabrice.trioullier@courirlemonde.org) le Jeudi 24 juillet 2008 @ 16:48:07
(Informations sur l'Utilisateur)
Mais depuis quand le quidam qui monte les mains sur les genoux ne réfléchit pas ? Parce que le Superman qui court jusqu'à ce qu'il pète une durit au risque de ne pas franchir la ligne, lui, il réfléchi beaucoup. Autant je peux suivre ton raisonnement sur un marathon de bitumeux, autant sur le trail carrément plus difficile. Ce n'est pas pour rien que pas mal de méthodes ont été développé par des coureurs de longues distances pour justement optimisé les performances (méthode Cyrano entre autres). Dernier point concernant Dean Karnazes et la Badwater: un type comme Serge Girard, que l'on ne peut pas taxer de coureur du Dimanche, vient de finir la Badwater avec une moyenne de 3.22 km/h. Et bien vois-tu il a marché. Peut-être n'aurait-il pas du s'y inscrire, n'ayant pas le niveau pour la courir complètement. Il n'y aura donc pas de compromis, et pourtant compromis, chose du :mdr:



Re: De la pratique des Trails
par pconvert le Jeudi 24 juillet 2008 @ 21:39:07
(Informations sur l'Utilisateur) http://pagesperso-orange.fr/convert/
ah ah ! mon bon Fab ! là , c' est toi qui te fais l' avocat du diable ;-)
je suis sûr que tu ne marcheras pas un metre , en montant en haut du Lachens ! ;-)
et , que ce soit des bitumeux ou des bouffe-caillasse , on parle bien de la même chose ? de la course à pied , non ?
quant à la badwater .. il faut bien un premier et un dernier .. et le chrono peut être plombé par le temps passé au frais dans la voiture , à siroter une bonne bière glacée .... ce que tu n' as pas eu au milieu de nul part , dans le sable ! yess!