" />
Edinburgh ... 37 ans après !

Cela fait 37 ans que je rêve de revenir dans cette ville qui a vu l'été de mes 14 printemps, l'espace d'un mois de séjour linguistique !
J'avais adoré cette ville pleine de charme, bien que finalement, il s'avérera que mes souvenirs se limitaient à Princess street, Princess Garden, le château et..... les amygdales des petites Scottish Girls ;-). ( oui, bon: 32 conquêtes différentes en 28 jours, ça marque pour un ado de 14 ans ! )

Colange a eu l'excellente initiative d'inaugurer les récits de ce marathon : ce fut l' élément déclencheur ! Merci Colange ;-)
je ne vais pas vous faire la visite de la ville: elle est merveilleuse, et je pèse mes mots !!!!... vous la découvrirez vous même, car je suis certain que cette destination ne va pas en rester là pour les boys & girls de CLM : je répète qu'à mon avis, ce marathon devrait être incontournable .... vous m'en reparlerez ...

Non, juste 3 "chapitres" qui m'ont le plus enthousiasmé :

En premier. et dés le lendemain de notre arrivée : ce fut notre footing dans Holyrood Park !
Levés ce vendredi matin à 5h ( il fait grand jour!) , nous partons en courant de notre mignon Hotel cosy conseillé par Colange ( re-merci) , pour une traversée matinale de la ville vers notre premier "sommet" : celui de Calton Hill (de part et d' autre de laquelle le départ du marathon sera donné en deux groupes)
La vue sur la cité, de la-haut, est déjà une récompense, elle est surmontée d'une tour en l'hommage de Nelson, et d' une curieuse évocation de Panthéon inachevé ( toute une histoire...)
Nous passons ensuite devant le château résidentiel de la famille royale à Edinburgh: le fameux Palace of Holyroodhouse, au son des cornemuses de la relève de la garde ( magique) , devant le building très moderne du parlement Ecossais .... et c'est l'attaque de la partie "Trail" du circuit : l'ascension ( et c'en est une!) de Holyrood Park vers le sommet ( Arthurs seat) bien connu des Lothians!
Le sentier est une merveille, bordé de genêts odorants, grouillants de petits lapins rigolos..... mais au dénivelé digne de la phase sommitale du marathon de Zermatt !
Bel exercice de style que j'adore ;-) ... j'y vais de bon cœur, aidé de l'enthousiasme de cette vue progressive sur toute la ville, mais aussi toute la région , la baie, les îles !
La Meteo est au beau fixe : un anticyclone impressionnant ( voir les photos) qui m'inquiète cependant pour le jour du marathon : la chaleur monte en effet dangereusement ! ( il pleuvait et neigeait les 2 semaines avant notre arrivée, dixit notre hôte)
Le sentier fait ensuite le tour du Park, par de petits "loch" décoratifs, avant le retour trans-citadin : 2h30 de bonheur matinal que je vous conseille tellement nous avons aimé avec ma-tortue !

Le deuxième aspect que j'ai envie de souligner aussi, car sortant un peu des sentiers battus, est l'existence d'une voie " Nature" qui traverse de part en part Edinburgh en suivant la rivière qui mène à Leith, le port de la ville, et qui a le bon goût de passer au pied de notre Hôtel : c'est le "water of Leith walkway" un sentier ( en terre par endroits mais aussi une belle piste cyclable bien large ailleurs) bordée de cette végétation luxuriante des bords de rivière! Un Havre de paix, un petit paradis en centre ville, des paysages de campagne, parfois même de montagne tellement la ville est escarpée !
Il faut la suivre de " Dean village" ( l'ancien quartier des moulins à grains) où l'on se croirait vraiment dans un petit village perdu au fond d'une vallée de montagne, pour remonter vers le curieux quartier de " Stockbtidge Colonies" ( d'anciens logements sociaux devenus par un étonnant revirement un endroit huppé!) , visiter le superbe superbe superbe Royal Botanic Garden! ( pour les yeux... et pour la botanique si cela vous passionne comme moi )
... Et remonter par ce Walkway jusqu'à la mer, à Leith : un charmant petit port où se loge de très bons restaurants ( nous allons en prendre l'habitude ;-) )

Le troisième coup de coeur est , bien évidemment, le marathon !
Alors là je me suis trompé sur toute la ligne !
Je m'étais imaginé un petit marathon en ville ( pardon Colange , j'avais oublié ton récit), de 3 ou 4 mille personnes ...
Houla !!! Erreur totale !! c'est une organisation extraordinaire de presque 20 000 coureurs, car au marathon se joint le semi et le " Hairy Haggis Relais" qui ont un franc succès ! Étonnant !!!
un charmant marathon expo , réservé aux seuls étrangers (donc sans cohue), dans le magnifique Princess Garden, sous le Château , au grand air et sous le soleil...exactement : superbe !

Le départ se fait donc, en toute intelligence, en deux vagues espacées de 10 min et partant de deux endroits différents : ça c'est de l'organisation raisonnée et subtile !
Les toilettes nombreuses, la recup des sacs vestiaires simple et sans bousculades , vraiment : rien à reprocher !
Nous sommes partis tranquillou à pied de notre Hôtel, vers 8h - j'ai accompagné ma Dany sur sa zone de départ et fait quelques photos : le temps est super ( pensais je ! ) : brouillard et température juste douce .... Super Dupont va faire une belle course !

Effectivement, je suis incorrigiblement attaché à cette tenue de Super Dupont pour mes marathons étrangers ... mais je crains plus que tout la chaleur !!! Allez courir avec des caleçons, longs, une Cape noire sur les épaules et un béret Basque pur laine des Pyrénées !!!!
Bref , un débardeur avec un gros "France" dessus sera ma seule concession à mon homéothermie déjà flageolante ...

Le départ s'effectue en descente : ce qui en fait le marathon le plus rapide des UK (dixit) . Nous passons devant Holyrood Park et rejoignons rapidement le bord de mer à Portobelo... Wahou ! Un parcours près de l'eau quelle qu'elle soit : j'adore !
Oui, mais c'est là que les choses vont très rapidement se compliquer ;-)
Le petit brouillard protecteur se lève .... et c'est le grand cagnard qui cogne qui va nous accompagner sur les 3/4 restant du parcours !
Si je passe le semi en un temps laissant encore espérer les 3h30 , je comprends très vite que ce sera totalement déraisonnable de continuer à cette allure sans dommages !
En effet : pour parler cru : ça tombe comme des mouches de part et d'autre de la route ... les services de secours sont sur la bêche , 242 interventions, 8 hospitalisés ... et malheureusement un décès .25 degrés annoncés par les journaux le lendemain .je penserais à toi aussi Colange .....

Je prends donc le temps, non seulement de multiples photos, mais aussi de m'arrêter à chaque ravito pour y boire longuement . Et mon Dieu que j'ai soif !!! Malgré ma gourde de boissons energetiques que je remplirais 3 fois ,j'ai du mal à compenser le flot de sueur qui dégouline du béret .
Le parcours est de toute beauté ! Nous longeons la mer d'huile sous les effluves iodées , longeons les splendides Golfs en Link ( St Andrews est juste en face, de l'autre cote de la Baie... Et je pense à l'ami Bogey ;-). ) nous nous enfonçons, pour quelques centaines de mètres, sous la futaie dense d'une forêt rafraichissante, passons devant le château fantomatique de Gosfort House, traversons les petits villages de port Seton, Prestonpans, pour terminer à Musselburhg …………

L'ambiance est géante ! Super Dupont a, encore une fois, un très franc succès ! Je ne compte plus les :
"Vive le Fronce" , go Frenchie, allez le French man, yeah super French Man. etc. Etc.
tout le monde rigole en m'encourageant : c'en est un vrai bonheur !
Je ne suis pas le seul costumé : ça c'est géant ! Y compris dans le peloton plus avant : encore plus de mérite que SuperD !
Bref, à cette allure plus raisonnable , je me suis pris un pied d'enfer !

Je ne dis pas que cela a été facile ! malgré que ce soit le 61 iem, je retrouve a chaque fois cet émerveillement de POUVOIR courir cette distance ... si longue mais si abordable tout de même .(3h44 pour moi au final : l'avantage est qu'à ce rythme là le corps ne se souvient plus dés le lendemain de la petite sortie longue ;-))
La médaille est belle, grosse, et lourde ! ( ça c'est pour edhistoire) , le tshirt largement estampillé au sigle du marathon ne passe pas inaperçu !

Je serais totalement enthousiasmé aussi après l'arrivée ! Une de ces fêtes , dans d'immenses espaces gazonnés ( terrain de rugby, champ de course)
Il y a un monde énorme ! Entre les milliers de coureurs, les accompagnants, les relayeurs, les visiteurs ... le grand soleil rend cette journée magique ! ( je n'ose imaginer la même chose sous la pluie !!!)
Des vestiaires et douches sont mis à dispositions, une bière gratuite, des stands de "Haggis" ( nourriture nationale à base d'abats... j'en mangerais quasiment tous les jours, y compris au petit dej chez notre hôte ;-)) , mais aussi stands de Beef, glaces, Porridge à différentes saveurs ( miam) .
Bref : une belle kermesse !

je retrouve ma Dany au point de RDV familles : elle est écarlate de coups de soleils !! mdr ! toujours le sourire, ma-tortue ; heureuse de la beauté du parcours, d'avoir discuté avec des filles sur des jupettes de course couleur "Tartan" , et de ses 4h32 sons chrono de croisière
Une noria de navettes vont nous ramener en ville ( mais après une belle petite marche : je pense à ceux qui n'en peuvent plus : j'espère qu'ils se sont bien reposés sur l'herbe grasse )
Bien évidement ; le lendemain, le froid puis la pluie vont reprendre le dessus ;-)
Décidément : toujours le même scénario !

Voilà : pas de rencontre entre copains ... J'ai tout de même croisé sur le parcours un formidable Lionel Vignon , facile et frais comme la rose, qui arrive 25 iem avec un extraordinaire 2h49 !!!!! Whaou !
Je suis vraiment hyper hyper heureux de cette aventure , d'avoir revécu Edinburgh 37 ans plus tard avec un bonheur différent , mais aussi intense !