" />

DSC00741


NYC 2011 : 10 ans ! La boucle est bouclée !


C'était début novembre 2001 .. Les tours jumelles venaient de tomber depuis moins de deux mois ... Ground Zéro fumait encore ... Manhattan sud était encore sous une épaisse couche de poussière ... Une étrange odeur de caoutchouc brûlé douçâtre planait sur la grosse pomme, temporairement flétrie ... Seulement 27 000 finishers de ce marathon légendaire (contre 47 000 pour cette année !) ....
Et j'étais là ! Parmi ces premiers touristes revenants dans la ville meurtrie, sous les remerciements des Autochtones sidérés ...
J'était là dans central parc, 3h16 après le départ de mon premier marathon.... Pleurant toutes les larmes de mon corps sur ces 3000 victimes, omniprésentes dans toutes les pensées ! Pleurant de joie d'avoir dompter ce mythe de "Marathonien" , pleurant de douleurs aux premiers pas, après la ligne d'arrivée, tellement les myalgies étaient fortes !!!!
Je m'étais donné les moyens de cette première "performance", par 9 mois d' entraînement intensif, perte de 10 kg , arrêt du tabac, 120 km/sem en fin d'entraînement, un marathon Off dans mon Esterel, 3sem avant (juste pour me rassurer, et en 3h30 avec le dénivelé ;-) )

La Big Apple m'avait déjà conquis ! Le marathon : j'en suis tombé fou amoureux !
Distance suffisamment courte pour être accessible à tout le monde, suffisamment longue pour être une aventure à chaque départ, suffisamment folle pour qui veut y mettre son énergie, sa détermination, sa volonté, sa puissance, en titillant les plus ou moins 3h (fonction aussi de l'âge !!)

Mon deuxième marathon ? On ne se refait pas ! J'aime la vie, j'aime la dérision, je n'aime pas me prendre au sérieux, j'aime le Fun ... mais toujours - toujours : dans les règles : sans tricherie, sans faux semblants, sans mensonges ... Courir courir courir !
Ce fut le Médoc ! Déguisé bien sûr, arrêt à tous les stands bien sûr ;-))) (vous avez dit ravito oeno-sportifs ?? ;-). ) ....3h45 .... je ferais beaucoup mieux plus tard, en bande, en tenue thématique.... Et en 6h29 ...parce qu'il faut ensuite attendre une pleine année pour y revenir : alors il faut en profiter un Max !!! ;-)
J'aurais pu m'arrêter là ....pensant ( presque à juste raison) avoir fait les deux plus belles épreuves existantes dans ce domaine du 42 km !!!!

Mon troisième marathon ? : 2h56 ... Voilà ...ça, c'est fait !

À partir de là : 10 ans se sont écoulés ... Sans jamais de pressions ...
Mon unique But : prendre du plaisir dans l'effort sportif, mais aussi jouer le jeux le plus possible !
- Déguisé la plupart du temps, juste pour dire que le sport est un jeux! Un plaisir avant tout ! Que se croire "champion du monde" à chaque départ, à chaque arrivée, est un peu ridicule... désuet... immodeste .... Ou tout bonnement Con ! ( Quand j'ai entendu lors de mon premier NYC : "ce marathon de New York est Nul ! Beurk ! Je n'y reviendrais plus : je n'ai pas pu faire mes 'trois heures' car un peu gêné au départ par le monde .....!!!!!!)

- Mais déguisé ne veut pas dire pour moi au petit trot .
J'aime la sensation du vertige de l'effort intense et maximum, ce point de presque rupture entre endorphines et limites de la capacité de ma machine . Se donner à fond, sourire aux lèvres, faisant le couillon pour la galerie mais faisant le job pour ma conscience ... Et quoi de plus jouissif que de finir en 3h15 en Tutu ou en Prince à perruque poudrée, jabot et pantalons larges ?....

- Et déguisé n'est pas non plus une fin en soi .
Selon mon inspiration du moment, mon état d'âme, parfois deux jours avant le départ, se sera short ou délire ;-) je ne le sais souvent qu'au dernier moment .
Ainsi, depuis 10 ans, et avec cette philosophie et cette approche de la course à pied, je ne serais jamais déçu de mes chronos : ils ne sont que le reflet de la forme du jour, des conditions climatiques de la course, de la difficulté du parcours, du nombre de concurrents, de la gêne plus ou moins marquée de la tenue adoptée ... 3h ? 3h7 ? 3h20 ? Qu'importe !!!! l'important est d'y avoir mis ce que l'on avait à y mettre, honnêtement ...un point c'est tout !

- 87 marathons en 10 ans ...quand on aime on ne compte pas , c'est bien connu ;-)
Le nombre d'épreuves par an a rapidement suivi une courbe exponentielle ;-)
1 .... 3 .... 7 ... 15 ... 20 ;-)
Plus on court, plus vite est la récupération !
Plus on court vite, plus la forme physique évolue positivement, et plus vite est (encore une fois) la récupération !
Foutaises les règles de faire du jus (???) du gras (???) récupérer - se reposer - surcompenser - ... C'est en sciant que Léonard devint scie !!! ;-)
Bien sûr il y a des blessures ! Et qui n'en a jamais eu ou n'en aura jamais ??!!!!
Je crois en avoir un peu fait le tour : des déchirures aux tendinites en passant par les problèmes articulaires ... J'ai une excellente approche : traiter le mal par le mal et advienne que pourra ;-) ... Pas très intelligent, pas très "médical" pour un médecin, mais là aussi on ne se refait pas ... Et finalement, cela m'a assez bien réussi .
Ne parlons pas des sacro saints "plans d'entraînement" qui pourraient avoir une utilité pour le néo-marathonien, à condition de les faire sur 9 mois en pas 8 sem (mdr), mais qui ne représentent pour moi que la quintessence de ce que je déteste : le carcan là ou la liberté, l'écoute de son corps, l'intelligence, l'intuition, le plaisir devraient primer .
Passé le premier 42 km je crois que l'on sait ce que l'on a à faire, les principes, les bases, le pourquoi du comment, et adapter son entraînement personnel à ses ambitions, et son emploi du temps ...

9 ans à Donf ...Avec même quelques podiums ou ratés de qq sec..(!), et une derniere année en cool down pour accompagner ma Dany sur nos 14 ou 15 marathons 2011 . "l'athlète" féminine que j'admire le plus ici bas ;-)
65 marathons sur ce NYC pour elle ... toujours le sourire, le Fun, et ma foi des chronos, qui pour ne pas être exceptionnels, ne sont toute foi pas ridicules ( mais ne lui parlez pas de ça : elle ne sait et ne saura jamais regarder une montre ;-))) )

Ce 87 iem et ces 10 ans de course à pied vont se fêter de la façon la plus extraordinaire que je n'aurais imaginé !
En Clown tout d'abord ! Dany-la-tortue et moi même. Quel plus beau symbole pour nous deux, qui ne nous prenons pas au sérieux ...
Quasiment les seuls déguisés sur ce marathon de New York : vous imaginez le succès délirant dans la foule !!!! et q'est ce qu'on a pu encourager Bozo sous toutes ses formes !!

La météo a été incroyable !!!!!! Je n'oserai plus parler d'été indien, mais d'été tout court ! Même pas couverts au départ , pas de vestiaires laissés pour l'arrivée, une semaine de ciel bleu profond à partir du vendredi jusqu'à notre départ du mardi. Des soirées douces, des balades dans central parc en regrettant un simple tshirt manche courte !
Je pense n'avoir jamais vu NYC sous un si beau ciel ! ( pendant que tempête et déluge ravageaient notre Saint Raphaël !!!)
J'ai adoré le parcours ! Etonnemment il m'a fallu cette troisième édition pour moi, pour apprécier ce tracé qui, dans mes souvenirs, comportait plus de grandes voies industrieuses que de belles avenues. Et bien que neni ! J'ai même trouvé le public plus spontané, moins "touristique" qu'en 2006 ... Les yeux de Chimene ???

Pour faire le Clown ...j'ai fait le Clown !!!! Nous avons fait les Clowns ;-)))
42 km à faire le Clown, à jouer avec le public en délire, à rigoler de concert avec la foule étonnée de découvrir ces "Frenchies" pas comme les autres !
Un délire qui me vaudra quelques petits sanglots de béatitude totale en milieu de parcours ;-)
J'ai eu la chance de graver pour toujours ces moments extraordinaires, grâce à une mini caméra sur le front (GoPro grand angle, qualité superbe) ... de quoi fêter et ré-fêter ces 10 ans d'anniversaire pendant les longues soirées d'hiver ;-)
Seule petite ombre au tableau : perdre ma Dany au 31 iem ... Alors je me suis mis à .... Courir ;-))) et retrouver avec bonheur cette sensation de "Finisher" à Donf (ou presque) comme je l'ai toujours aimé !
D'un naturel positif et optimiste, il est vrai que je ne renie ou ne critique peu ou pas toutes nos épreuves sportives ...Mais là ?!!! Je donne un 10/10 haut la main ;-)
Un nuage ! pas vu passer les miles ! Pas vu passer les Km ! Que des sourires, des cris , des encouragements, des rires, en un mot : du BONHEUR !

Les à cotés ? Là aussi un grand plaisir !
Un grand plaisir de revoir la Palmito's Family! Les CLM anciens (Garig, Bianco ) et nouveaux (oussin, luxrunner, zeclown ...) Et toutes la joyeuse bande de courir au féminin, Barbie comprise ;-)
Un grand plaisir de pouvoir ( enfin) visiter NY en dehors ( entre autre) des grandes attractions touristiques traditionnelles ... Découvrir les merveilles du MOMA, du MET, de la collection Frick, du Guggenheim ... découvrir le Chelsea profond, le Soho architectural, la High-Line étonnante, les bords de l'Hudson à flâner au soleil puis le Pier 17 soleil couchant avec une Skyline qui s'empourpre ... Vivre d'intenses émotions au Winter Garden devant MammaMia et en ressortir avec une banane "incredible" ;-)

Bref : vivre New York et pas seulement le temps d'un marathon et puis s'en va ...
Et si en plus si je vous dis que le Waldorf Astoria nous accueillait ;-))))))))) ….. FA-BU-LEUX !