" />
Velo - Millau - Potos !

DSC00038

Encore une fois un peu decalè le pconvert .. Car pour moi ( nous ? Avec ma-tortue ?) Millau ne rime pas avec 100 bornes , mais avec sport et WE découverte ... Duathlon : marathon puis tandem sur le reste des 100 km en " accompagnateurs " et découverte d'une région qui nous avait laissé entrevoir des merveilles de possibilités ( comme le synclinal positif dans la Drome , en marge du marathon du lendemain ...)

- Velo :
C'est pourquoi, depuis plusieurs semaines, j'étais à la traque de tracé GPS velo, dans cette région de l'Aveyron et de la Lozère , et quoi de mieux que le site "Openrunner" pour y nourrir mon iPhone , appli "iPhiGeNie" de l'Ign !!!
Nous avions débuté ce concept de marathon-tandem lors de notre premier MVA en 2006, avec une visite de l'Alsace en tandem-route dés le lundi âpres le marathon, et pendant 4 jours. Et ce fut un bonheur !
Ont suivit le grand tour du Luberon en 3 étapes d'environ 100 - 120 km , la découverte du Périgord de même, et bien sûr le Var ( Haut Var et côtier ) par de très nombreux circuits .
Un point commun : l'absence quasi totale de circulation sur la majorité de ces petites départementales : grâce au partage des topos cyclotouristiques !
Le tandem fixé sur le toit de notre vieille mais increvable Shuttle Honda, nous sommes dés le jeudi 10h45 sur zone à Saint Beauzèly , lieu d'atterrissage aussi pour ce grand WE, dans une superbe maison d'hôte aux chambres en pierre voutées ;-)

Comme les choses sont bien faites : notre premier circuit part du pas de la chambre pour y revenir, par une extraordinaire boucle de 68 km ;-) : descente sur Millau, puis les gorges du Tarn en passant devant le village de caractère et troglodyte de Peyre , belle remontée sur le Lèvezou et les causses rouges suivi d'une longue descente en sous bois vers notre maison d'hotes ! Un régal ;-)

Le vendredi ce sera 81 km et encore une magnifique virée par les gorges de la Dourbie, belle remontée sur les Causses noir , redescende dans les gorges du Tarn en passant par Rozier, ce village médiéval traversé par le bas lors du passage au semi , puis énorme montée sur les grandes Causses que nous traverserons seuls au monde dans des paysages sauvages et sublimes : la nature à l'état brut et à perte de vue !!!
Pas plus d'une dizaine de voitures croisées en 70 km ;-)))
On lâche les chevaux dans la descente et de nouveau le Tarn pour rentrer sur Millau ....les cuisses bien chaudes.

Une confidence : si j'aime la càp, qu'est ce que je suis amoureux également de ces longs trip en tandem, parcourir la France profonde, battre la campagne et ses paysages variés et bucoliques, découvrir de si belles choses durant des heures de velo, me rendent véritablement fou de bonheur ! Dany en est le témoin privilégié : il m'arrive d'hurler de joie en rase campagne : euphorique-endorphiné-doppé !

Le velo tandem nous le reprendrons après le marathon, sur le reste du 100km : ici, rien de tel qu'une récupération active pour effacer un effort de course à pied (surtout si on tâte le podium comme les deux années passées )
Bien sûr, ce coup ci, les descentes ne sont d'aucun intérêt, tellement il faut faire attention aux coureurs et accompagnants vélo) mais je me régale des longues montées ... l'effort continue, comme sur mes marathons montagnes : c'est ce que je préfère ...et le vélo donne cette détermination de ne pas relâcher l'effort avant le haut de la cote ( on n'a jamais vu cycliste digne de ce nom, pousser son vélo en marchant ..pour s'économiser !!!........)

- Millau :
Pour nous : son marathon : la plus belle partie du parcours du 100 , car dans les gorges du Tarn <3
Ce ne fut pas chose facile !!!! Explications :
Je n'ai plus couru du tout depuis un mois. Sauf le marathon du Médoc au milieu ...
Une vague talalgie m'inquiétait depuis des mois - sous le talon -
Cette petite gêne a disparue, à ma plus grande joie, en passant aux VIbram Five Finger .... Pour se transformer en douleur -au dessus du talon ( !???!!! ) à la faveur de nos soirées de spectacle de danse en ligne de l'été, à sauter toute la soirée en "Tiags" raides ;-((
Le problème étant que, repos ou pas , la douleur reste la même dés le 10 iem km , à la limite du supportable, à allure pépère ..... (ce n'est pas l'appui qui gêne, mais la traction des muscles, sans signes de tendinite !....?!)
Donc : marathon sans entrainement + handicap = ...j'en ai un peu ch..r !
Il me tardait de reprendre le vélo avec envie !!
, et
-Potos :
Et oui !!!! Retrouver les copains, les Potos ! les parents des copains, les copains des copains , les futurs copains ... c'est le coté plaisant et tout, sauf obscure, de CLM (courirlemonde.org)
J'ai franchement admiré, et d'autant plus que ma forme en càp était plus que limite, la performance des Potos d'avoir bouclé ce 100 bornes.
Chapeau les "mecs" !
Et surtout .... surtout : la performance des filles : et comme par hasard celles de la "Did Team" : Sandra et LaCox , qui l'ont effectué en "Full Running" !!!!! Pas étonnant quand le coach est un "puriste" comme je le suis, dans le style "tout courir ;-))"
LaCox : tu nous étonneras toujours !!

Les Potos aussi pour fêter nos 83 marathons, sur ce beau parcours de Millau, avec l'ami, l'adorable Bikila, celui que l'on admirait tous pour sa grande expérience déjà , lorsque nous étions "jeunes" marathoniens ;-)
Le temps passe, et voici que nous nous retrouvons à l'approche des 100 .... nous qui n'auront jamais fait ce chiffre en un coup ;-))
Je fut content de partager le champagne en compagnie de tant de gars si sympas ! Fêter leurs exploits, fêter notre nouveau statut de grands parents à Dany et moi, fêter une course de plus, une victoire de plus sur le risque du train train quotidien ...(ce n'est pas sur CLM que ce train là nous rattrapera ;-) )

DSC00045