" />
DSC08840

Copenhague marathon : 21 out, 21 in !

Une fois n'est pas coutume : je commence par le marathon ;-) .... Et sa prépa !
Le WE précédent : le marathon Hero de la Drome : 45 km Off le samedi, 46,5 en ultra-marathon le dimanche (petite erreur de parcours) ... Un peu de vélo et de sortie-cool-vibram.five.finger dans les collines en semaine , et nous voila repartis vers d'autres aventures et dans un autre style : le marathon citadin par excellence ;-)
La "pasta" de la veille ne sera pas académique ;-) : un gargantuesque repas Danois typique dans un des rares Resto-couleur-local ( le café Petersborg- 1750 !!!) .. Sous l'éclat de rire de la serveuse quand elle a su que nous faisions le marathon le lendemain ;-) .... Effectivement, en période de stabilisation de régime proteiné , cela manquait un peu de "glycogene" !

Bref : départ 9h30 à 20 min à pied de notre hotel , ciel dégagé et température agréable ... Zone de départ ( et d 'arrivée ) le long du grand canal : tout s'annonce pour le mieux !
Ma-tortue-devenue-libellule sous l'effet du régime vole dés le départ ! Whaouf ! Quelle mouche l'a piquée ???
J'ai choisi depuis le début de l'année, et après le réveil d'une blessure du genou consécutive à l'excès de vitesse ( les blessures accompagnent toujours la recherche de performance et rarement le volume ...) j'ai donc choisi de privilégier cette année le mode "Diesel" en accompagnant ma dulcinée .
Avantage certain : des parcours d'une grande facilité, une pêche et un plaisir immense, des parcours de 45 - 46 km en faisant le yoyo entre Dany et plus en avant sur le parcours, le temps de prendre des photos avec un peu de recul et des points de vue plus recherchés, le temps de flemmarder et de discuter avec les uns et les autres ;-)

Oui mais ... Les marathons se suivent et ne se ressemblent souvent pas ! .... Ou parfois si !!! Car comme à Malte oú il m'a fallu un bon semi avant de pouvoir rattraper ma-tortue (pour cause d'indigestion) , re-belote ici : ... Car pas de jambes !!!
Certes je prends photos sur photos en m'arrêtant sans cesse ... mais impossible de la suivre ;-(
Je suis lourd, m'écrasant sur mes pas, j'ai chaud, soif, sans punch .. Et rapidement découragé !
Je vois devant moi un TShirt du 100-marathons-club, et me dis que j'en ai même pas envie ;-(---- à 79 ce jour, le compteur peut rester ainsi sans le moindre regret ! J'ai toujours été motivé par des sentiments vrais : jamais de mensonges envers moi même : le plaisir, toujours le plaisir ! Ne jamais s'engager dans une galère que je regretterais ! Et si je prévois un marathon montagne, ou un enchaînement rapide (comme nos 8 marathons en 11 sem) c'est que je SAIS à priori pouvoir le faire grâce à mon entrainement ou ma capacité de récupération (même en recherche de chronos progressifs !)
Et aujourd'hui, ruminant de sombres pensées, je me contente de rentrer la tête dans les épaules et d'essayer de suivre ma libellule ...
21km totaly out ;-)

Oui, mais voila : le parcours me plait ! On sent l'organisateur qui veut faire plaisir aux coureurs, les faire passer devant tous les beaux monuments de la ville, permettre aux accompagnateurs de les suivre en plusieurs et diverses points du parcours !
Pas de voies rapides de dégagement, pas de grand parc de mise à l'écart, mais un tracé certes sinueux mais où les yeux sont en perpétuel mouvement , où les points de vues se recoupent et se complètent agréablement ! Et pour le coureur-photographe que je suis : c'est un bonheur.

Un bonheur qui me fait oublier la lourdeur de mes jambes, d'autant qu'une micro-averse va nous rafraichir l'espace de 10min, avant que le soleil ne revienne nous donner cette joie de se trouver là , à Copenhague , soutenus par de très nombreux spectateurs , et très régulièrement repartis aux intersections et zones d'orchestres, de fanfares, de percutionistes, de "Brésiliennes" , de multiples chorales à 5 ou 25 chanteurs, de sonos etc etc !
L'ambiance est au rendez vous, le parcours très varié, la forme revenue : les 21 derniers seront en chantant à tue-tête, en encourageant ma douce, en me prenant en photo devant la petite sirène (un des rares coureur à le faire : il fallait faire un écart de 20 m !!!!!!!!) ,puis avec la Brésilienne ;-) ...bref : une débauche de forme revenue et une arrivée comme si de rien n'était !
Allez , on ira peut être aux 100 marathons ... Si je veux ....

Et ma-tortue ? Un métronome ! Étonnante de régularité, sans forcer, au sourire, elle va rester longtemps dans le 'pace' des 4h10 et moins ! C'est sans compter les trois arrêts pipi .... Les trop longs arrêts aux ravitos (j'ai beau lui dire : stop-bois&Go ! Un arrêt trop long ne sert à rien. La machine refroidit sans benef pour la suite )
Bref , les ballons de 4h10 nous doublent, ma-tortue ralentit un peu ... ( faudra apprendre à être une bonne finisseuse ma puce ;-). ) et c'est sous un joli 4h17 que nous rejoignons la belle zone de Ravitos !

Ravitos à gogo ! Par ailleurs ! Entre les boissons : eau, Karslberg à volonté, chocolat chaud... Les solides : barres de céréales, Yaourts par tonnes, petits gâteaux fourrés en-veux-tu-en-voila, fruits, chocolats .... Etc etc ... On a mangé pour la journée !!!
Une médaille ( pas très belle ) à l'effigie du building moderne de la SAS ... Alors qu'il y a tant de superbes églises ou bâtiments de style dans cette magnifique ville !

Un sans faute donc, pour ce marathon de Copenhague ! À tous points de vue :
-y compris dans les nombreuses toilettes du départ
-eau - boisson énergétique - fruits à quasiment tous les ravitos,
-un système original de déviation alternée autour de certains blocs d'immeubles quand le risque d'engorgement pouvait menacer ! Et à différents endroits (à retenir pour certains parcours : Paris entre autre !!),
-une carte du parcours cartonnée à multiple usage pour les spectateurs : se repérer sur le circuit sur une face , inscrire en gros le nom de l'encouragé de l'autre, dans un cadre exprès, enfin: un système de pré-pliage en accordéon le transforme en "applaudisseur" en le tapant contre son autre main ...
-ambiance spontanée et/ou organisée sur tout le parcours .

La ville ? Superbe ! De grandes avenues, une rue piétonnière marchande célèbre (Strøget) qui traverse toute la ville: de la grand-place (vers la gare où nous avions notre hotel) jusqu'aux non moins célèbres quais de Nyhavn bondés de monde +++
des bâtiments plus beaux les uns que les autres ! Dans ce style Nordic qui nous dépayse, un parc d'attraction central (Tivoli) coeur de la ville , de petites rues paisibles où il faut bon flâner d'Eglises en placettes, de curiosités architecturales en bar à terrasses, ou pour les multiples stands de hot-dog-saucisses diverses : le fast food national !
Et puis le charme incontestable des villes à canaux !!!! Comme Venise, Amsterdam, Stockholm .... Y prendre les navettes (par exemples pour le superbe Opéra, de l'autre coté du grand canal ) où les barques-promène-couillons-par-dizaines sur le réseau qui traverse les quartiers tranquilles et paisibles du Copenhague-alternatif ! .
Tout est bon! Rien à jeter ! Franchement : encore une destination qui m'a enthousiasmé, comme nos dernières (Edinburgh, Madrid ...)
la troisième des pays du Nord : avec Stockholm (parallèle avec son coté aquatique, beaux monuments avec plus de fantaisie ici ), Helsinki (beaucoup plus froide, moins intéressante, mais de plus belles croisières à y faire là-bas, dans l'Archipel ) …. Reykjavik l'an prochain ?
IMG_5228