" />

DSC08207

Flamenco y Churros !


Que ne nous a t'on pas parlé du marathon de Madrid plus tôt !!!
Il est amusant de constater combien certaines destinations sont prisées ... et parfois presque à tord ! Et combien d'autres sont délaissées (comme Edinburgh par exp ) alors qu'elles se révèlent être des merveilles !
Je sens que vous allez penser (très fort) "oui oui .... Encore l'hyper optimiste enthousiasme du père convert ! "
Bon ;-) j'ai des témoins : la-tortue et runindoum qui, je pense, ne me contrediront pas !
Disons le franchement : encore une ville et un ( 77 iem) marathon que j'ai particulièrement aimé ... voir adoré !

On va faire bref :
Tout d'abord des coups de coeur : car une destination marathon ne se limite pas à 42 km de bitume .... autant rester sur notre "cher" marathon de Paris pour cela !

- le Madrid culinaire ;-)
quatre expériences mémorables :
*Le jeudi soir de notre arrivée : repas d'un "Cocido Madrilène" dans un des vieux Resto de la ville piétonne : whaouf ! Gargantuesque, original, savoureux, une recette ancestrale (voir photos) et déjà un petit bonheur .
*La fameuse Paella, bien sûr ! Nous ne serons pas déçus de celle que nous avons choisie lors du spectacle Flamenco : savoureuse la aussi (j'y reviendrais )
* les fameuses Tapas : essayer de résister en parcourant le marché San Miguel en plein centre ville : servis à chaque rayon : qui de charcuterie et du fameux jambon, qui de poisson ou des "smooties" fraichement mixés .... Miaaaaaam !
* mais que dire des omniprésents "Churros y Chocolate" si possible dans une bonne chocolaterie centenaire ("San Ignes", n'est ce pas les Runindoum's ;-) ) voir dans une "chaine" de cette spécialité : le chocolat Madrilène n'a rien à envier à "Angelina-rue-de-Rivoli" .... Et c'est comme l'a décrété LN : une Tuerie !!!!!

-le Madrid culturel :
Et là ... Il y a aussi de quoi faire !!!
*Entre le musée du Prado mondialement connu ( j'y suis tombé en pâmoison devant, mais entre autre, une série du "Greco" que je ne connaissais que mal !!!! Étonnant !
*et poursuivant par le musée de la reine Sofia, avec sa nouvelle aile de notre "Nouvel" architecte national !
On y trouve nombre de merveilles contemporaines, et j'avoue qu'étant plus sensible à l'art "classic" , y avoir trouvé malgré ce, largement mon compte !!!! (et c'est peu dire)
* mais mon énorme coup de coeur va au spectacle Flamenco ("Corral de la Moreria") réservé en même temps que notre hôtel sur le site de SNCF.com...
J'étais certain du piège à touristes, mais voulais jouer le jeu tout de même ..... Bien m'en a pris ! Car en plus d'un repas de qualité, c'est un épisode de choc émotionnel énorme que cette soirée Flamenco !( le nom ?)
Ici : pas de chichi ! Les costumes sont beaux mais sobres : l'essentiel tient en deux mots : professionnalisme et virtuosité !
Moi qui ai fait quelques années de guitare et de claquettes, pense être au minimum apte à juger de la perfection de ce que j'ai vu sur scène !
Mais au delà de ces deux qualificatifs , c'est la beauté, l'émotion, la veritable transe du danseur ou de la (les) danseuse qui étreignent le spectateur , loin, très loin au delà de la simple curiosité d'un diner spectacle !
J'en suis au bord des larmes d'émotion émerveillée, voyant dans cette danse frénétique et envoutante, la même passion dangereuse du Marador devant l'encorbellement mortel d'un "Miura" ... Les gestes sont analogues, les corps dont d'une beauté parfaite. Aussi bien de l'homme que des 4 danseuses : 4 "spécimens" de beautés Brunes dont le charme méditerranéen écrase ( â mon sens) la plus belle des blondes !

-le Madrid monumental ... et sa VIE !
La ville est belle et propre ! De grandes et belles avenues, de grands et beaux bâtiments et monuments, de grandes et belles places alternent avec les petites rues piétonnes ou il fait bon flâner ;
notre hôtel, réservé au petit bonheur sur SCF.com, est d'une situation idyllique : à 100m de la place SOL , le centre "0" de Madrid ! (le petit palace Londres)
Mais surtout, surtout : cette VIE intense, débordante, immense !!! Des millions de personnes dans les rues , et certainement pas seulement des touristes devant le château Royal , non!
Qu'il soit midi ou minuit : les rues sont Noires de monde ! Jeunes. vieux, marchant, chantant en groupe, applaudissant un spectacle de rue, buvant sangria aux terrasses, ou se restaurant de Tapas, baladant nonchalamment sans but : TOUT le monde est dehors ... me faisant penser que Barcelone n'était qu'une pâle copie de cette vie intense ! J'en suis ébahi !

-Le marathon, encore une fois prétexte sportif et passionnant, d'un WE Touristico-Honeymoonesque, se révèle être dans le top au niveau organisation,intérêt et qualité du parcours !
Bien entendu : ce sont deux danseurs de Flamenco "la-tortue et pconvert" grimés aux couleurs locales, qui vont faire l'animation ! Car, pour tout dire, nous n'avons vu ( ainsi que miss Doum) que 4 coureurs en costumes parmi les 10 000 participants (+5000 aux 10km)… dont nous 2. !!!!
bien assortis de Noir et Rouge vêtus, robe longue Sévillane et rose rouge dans les cheveux pour ma-tortue, pantalon et gilet à jabot noir et rouge aussi pour le moustachu avec chapeau des même couleurs, nous serons les premiers (comme d'hab) en face du magnifique monument qui dominera de sa grandeur, l'aire de départ .
il fait frais, le ciel et d'un bleu immaculé, une petite brise rassurante quant aux heures à venir : tout est déjà en scène pour une matinée sportive qui s'avére d'ors et déjà mémorable !
le temps de chercher un bar pour un petit noir, et les 15000 coureurs ont envahi l'avenue!.. des toilettes en nombre suffisant, une remise des sacs vestiaires originale, puisque ceux ci sont donnés (et récupérés) , par bus, en fonction du dernier chiffre du dossard !!!!
la puce est derrière le dossard, mais d'une légèreté de duvet (première fois que j'en vois comme cela aussi )
je part strictement à jeun, comme d'hab, sans même une gorgée de Malto préparatoire : j'ai trop peur de ma mésaventure d'aigreurs de Malte… ayant cette fois ci, aussi, trop mangé les deux jours avant …. mais il le fallait à minima, car comme à Malte le mois dernier, nous sommes en plein régime sans hydrates de carbone , et il faut 48 à 72h pour reformer le stock de glycogene suffisant pour courir un marathon sans baisse de forme !
Mon seul but, comme sur mes premiers marathons cette année (Marrakech , Malte et celui ci) est d'accompagner ma Dany , en économisant mon genou… (trop content de pouvoir courir cette distance, après la trouille de fin 2010 quant l' avenir de mon articulation brusquement blessée )
Ce fut un plaisir , un bonheur, une joie, une plénitude totale, un honneur aussi de rester avec elle ! lourdaud sur le début du parcours (je n'ai fait que du vélo ces derniers temps, par envie et passion) , son rythme de course me convient tout à fait ;-)
je ferais sur la fin (je suis plutôt bon finisher) le va et vient entre accélération (surtout dans la montée finale) et demi tour vers ma-tortue (43km900)… mais elle tiendra un bon rythme, sans excès mais sans défaillance , en 4h38 .
le parcours est beau ! (il suffit, pour ceux qui on en la patience ou la curiosité de voir mon album
"une Flamenca à Madrid" ;-) )

premier tiers en ville : belles avenues , beaux monuments, le stade, petit passage piétonnier, passage par le centre ville et la place centrale "Sol" devant notre hôtel… et la foule en délire !
deuxième tiers : bucolique par le parc , superbe !
troisième tiers: la remontée en ville, vers l'arrivée , remontée plus douce que le plan du dénivelé le laissait entendre …
j'ai bien aimé, et si les esprits chagrins le trouveront trop "vallonné" , j'ai toujours été partisan de parcours variés en descentes et montées, plus amusant qu'un tracé plat comme une limande, quand on monte = ça redescend, et le temps "perdu" sur la montée est rapidement compensé par celui gagné en descente (avec l'euphorie en plus ) !
c'est au coureur à s'adapter au circuit et non l'inverse , et un chrono ne se compare qu'en fonction d'un circuit donné .. mais c'est sans doute la raison qui occasionne une certaine désaffection du coureur Français… trop accroché a son sacro-saint Personal Best !!!
Bref : un succès au rendez vous parmi le public " vinga Flamenco ! Ola torero, Gitana, Sevillana ! que Guapo ! que Guapa !
on nous applaudit en riant, comme il se doit … et c'est en criant des milliers de "Olé" que j'avale sans m'en rendre compte ces 42 km de bonheur, sous le soleil, mais sans jamais avoir eu chaud : étant donné la légèreté de nos costumes (étonnant !) et la température idéale pour courir ! su-per-be !
l'arrivée dans le parc du Rétiro est magnifique, et c'est dans la roseraie (Oh temps … suspend ton vol !!) que nous allons nous sustenter du ravito d'arrivée .
la traversée du parc, pour rejoindre le métro, est belle et reposante, passant devant lac, monument de Cristal et autre édifice joliment décoré, dans une foule bon-enfant , une foule immense comme partout-partout dans Madrid !!!!!!!!!!!!!
la recup' Tapas-Churros-y-Chocolate avec les Doum's rajoute une couche aux endorphines ….(et re-OOhh temps suspend ton vol ) ;-)
seul bémol : l'endroit trop excentré du marathon expo… mais qui nous a fait découvrir aussi, un quartier de la ville ..

Voilà ; j'ai adoré Madrid ! je recommande Madrid, je recommande ce spectacle Flamenco que nous avons bu des yeux, je recommande ses musées, ses châteaux, ses cathédrales, ses magasins (par exemple Désigual où ma-tortue a eu raison de feu ma CB ;-) ) , je recommande son art culinaire, sucré et salé … pour un coup d'essai, ce fut un coup de maitre !