Billet d'humeur

mes 6 Commandements Montagne

Malbun 4

en complément du récit ci dessous , de mon marathon du Liechtenstein,

les conseils que je m' applique au quotidien et sur ces courses montagne ...

en cliquant sur le lien ici , ou sur la zoulie photo panoramique que j'ai faite en balade avec ma-Dany
(il est pas beau ce petit chemin de crêtes ? Winking )

|

Du Bon Usage du Partenaire Virtuel !

Du Bon Usage du Partenaire Virtuel !
hr-lfg-forerunner405
vous avez tous le "Garmin Forerunner " ? non ?
bon , pour les retardataires j'explique : un des écrans représente un petit bonhomme qui court à coté d'un autre : si le partenaire virtuel est en avance sur vous (l'autre petit bonhomme) l'écran est blanc sur fond noir , sinon c 'est l'inverse et c'est le bonheur Winking
en dessous on y lit l'avance en mètres et en temps !
les autres écrans défilent : le "pace réel" , le chrono, le temps de passage au KM …etc en fait : ce que l'on veut (Fc, vitesse , pente ….)

alors ??? comment s'en servir de ce p'tit bonhomme ?
hé hé Winking , rien de plus simple …. pour vivre une course avec un Max de plaisir !

bon , allez , vous valez combien ? à la louche disons …. 3h30 ? c'est votre rêve , mais relativement réaliste ?
alors : on y va !
on active le "partenaire virtuel" dans la page "entraînement", reste à lui donner une vitesse ….

moi , à votre place, je ne lui donnerais jamais un chrono de 3h30 !!! pas folle la guêpe !
en fait , avant le départ du chrono, l'écran vous demande le "Pace" du partner … allons y pour un 5'19" au Km … ce qui va lui faire courir le marathon en 3h45 !
vous me voyez venir ?
non ? …. erreur de ma part ?

hé hé ! Boom ! le canon du départ a tonné ! les coureurs s'élancent, les chronos se déclenchent , ça se bouscule sur les premières centaines de mètres …
Ok ok …. ne pas partir trop vite … attention aux rebords de trottoirs , aux chaussures de celui de devant, à celui qui zigzague comme un demeuré , déjà cramoisi d'avoir perdu 5sec … laisser faire tranquillou …

un coup d'oeil à sa Garmin : c'est bon : l'écran d'abord sur fond noir , vient de passer au blanc … je suis dans les temps .. le KM 2 viens de passer … pas de panique .. je déroule le temps que la machine se mette en bonne chauffe …
je ne sais pas vous ? mais moi je ne me sens à l'aise qu' après le 8 iem ou surtout 13 iem Km .. toujours….

ben tiens , justement le voilà ce 13 iem KM : re-coup d'oeil à ma montre :
écran blanc … Ok …. combien ? Whaou !! 3 min d'avance sur le p'tit bonhomme ! Yessss! … bon , c'est un peu normal , on prend toujours de l'avance au début …
les KM passent …. aujourd'hui c'est un peu au feeling … je vois bien que mon "Pace" instantané est systématiquement meilleur que les 5'19 de l'autre crétin dans son petit boîtier de haute technologie Winking

combien d'avance déjà ? …. QUOI ? 5 min ??? hé hé … mais on dirait que je l'enterre , le saloupiot … allez , ça me donne des ailes , je m'en vais lui donner une bonne leçon !
sur ma dernière course, je l'avais réglé pile poil au chrono désiré … et je n'ai jamais pu le rattraper ! le salop !
c'est curieux : je n'oserai jamais me comporter mentalement comme cela avec un copain de course , alors que là ; pas de pitié pour l'énergumène !
passage au semi : 8 min d'avance !!! YEAH !!!! j'ai la banane ! la pêche! tous les fruits de la création !
je me marre comme un tordu en pensant à la tête de l'autre , dans sa petite boite , à essayer de me rattraper !!! je l'entends souffler comme un phoque ! cramoisi , décomposé, au bord de l'asphyxie ! Mort de Rire !

30 iem Km : 12 min d'avance : j'exulte , je vole , je jubile Winking
je suis en train de lui mettre une pétard de raclée , j'en verse une rapide petite larme dans un sanglot de joie !
mais restons concentré ! ce n'est pas le moment de ce faire remonter par une couillone de vulgaire électronique de zut ! non mais !
Pffffff ! le moral est au beau fixe ! la distance : je la connais, la température est correcte , allez Fonce !!!!

40 em : 14 min d'avance !!!! non !! je n'y crois pas !!! si je calcule bien ….. je suis à une Min de mes 3h30 ?….
oubliés les mollets qui commencent à tirer , oubliées les cuisses qui brulent, je serre les dents , je la sens cette perf !!!
Purée , j'exulte .. je le nique en beauté , le partenaire virtuel (oups , pardon Winking ) je le massacre !
passage de la ligne d'arrivée …… 3h30' 14" YESSSSSSSS !

toute ressemblance avec un personnage vivant serait pure coïncidence … d'ailleurs les chronos ne correspondent pas.... mais sont à changer à l'envie Winking




|

Marathon de la Cabro d'Or (Cabries) 2009

PODIUM de 2 iem V2 ! ....... en 3h12

podium

Mon parcours : ici

Mes Photos : ici

Marathon de la Cabro d'Or (Cabries):

c' est en sciant que Léonard Devinci !…….

..… OK ? vous avez compris la boutade ? Winking
..… c'est en forgeant qu'on devient forgeron
….. c'est en courant qu'on devient marathonien

bon , on récapépète Winking
4 marathons en 4 semaines :

d'abord 15 jours après la sortie looooongue du Médoc , on commence par le marathon de Millau :
décision de dernière minute , c'était l'occasion de voir de prés une organisation de 100km (que je ne ferais jamais) et d'y voir de nombreux copains !
le parcours dur dur sous la chaleur, le dénivelé, le déguisement, le mauvais choix de chaussures … bon : 3h36 .. et un podium de 3 iem V2 assez inattendu ;
mais pas euphorique , car j'étais cassé à l'arrivée , et le fait de voir les autres continuer sur 100 km relativise les choses Winking

le dimanche d'après : le marathon du Luberon : pour y fêter mes "50 ans / 50 marathons" !
une très belle journée , une très beau parcours comme d'hab , un bel effort , car entre les arrêts ravito-oenologiques : on a bien bourré !
3h50 et un podium d'honneur grâce à la gentillesse des org (le couple Page)

le dimanche d'après : le marathon de Munich :
température fraiche idéale pour courir, beau temps, parcours plat, départ cool avec Palmito sur les 8 premiers km …. et là : la révélation :
je retrouve mes jambes de 20 ans (nân ! j'déconne … à 20 ans je courrais pas 3 km)
je craque … dans le bons sens ! je prends mes jambes à mon cou et m'offre , à mon énorme surprise, un 3h14 …. moi qui me "desestimais" , qui pensais être en chute libre sur le plan physique !
un chrono que je n'ai plus fait depuis ..….. Hooouulà ……

le dimanche d'après : le marathon de la Cabro d'Or :
là encore , une inscription de dernière minute : je ne savais pas qu'il existait il y a seulement quelques semaines … et rater un marathon chez soi : c'est ballot , non ?
aucune ambition : le parcours est très vallonné , mais j'y reviens ensuite …
et là : je claque un 3H12 !!! et podium de 2 iem V2 !!!
j'avais bien vu que j'étais en avance sur mon "partenaire virtuel" du Garmin …. mais j'ai du regarder , re-regarder, re-re-regarder ma montre à l'arrivée …. incrédule …. me demandant où était l'erreur ???

je ne voudrais pas enfoncer le clou ! (en fait … si ! et je me régale !)
mais quand on lit sur TOUS les plans d'entraînement :
- la dernière sortie longue , trois semaines avant marathon tu feras ….. (alors que : la sortie longue > 3H of course , permet la mobilisation optimale des acides gras libres, les plus énergétiques pour l'organisme , ce qui économise le glycogene et permet entre autre , d'éviter le MUR …. 72 h apres: les acides gras libre retournent dans le petit gras du ventre ou des fesses .. alors pourquoi négliger cette physiologie ? personnellement je fais toujours ma sortie longue le dimanche ou le jeudi avant marathon , en courant en semaine si c'est le dimanche, afin de profiter au Max de ce cadeau de mes " petits rognons" )
- la dernière quinzaine tu relâcheras ..
- la dernière semaine : du "Gras" tu feras ! …..

inepties ! .. en tous cas , mon petit parcours de ce mois ci , prouve bien qu'il existe des alternatives ….. aux coureurs de s'en inspirer …. à condition de pouvoir savoir que cela existe !!!!
mais si personne n'en parle ? comment faire son choix d'entrainement , en fonction de son âge , de ses dispos, de son amour de courir, de sa folie, de sa recherche de compréhension de la physiologie , du terrain de loisir, etc etc …
et que l'on ne vienne pas me dire : " oui, mais toi , pconvert, tu es exceptionnel " … foutaise …. le pconvert est un sédentaire, a bientôt 51 ans , et avait 15 kg de plus il y a moins de 10 ans et fumait son paquet de clopes …..

Ma Course de ce jour :
départ 8h du mat … horaire d'été : c'est dire que le petit jour était à peine levé à cette époque de l'année , et avec le ciel entièrement dégagé : la température était glaciale ( zest de petit Mistralou )
malgré mes mitaines j'avais le bout des doigts gelés , et incapable de prendre mes photos chéries (bon , j'en ai qq.s'unes tout de même ) … ce n'est qu'après le semi que mes doigts allaient mieux !
le parcours est vallonné …. c'est peu de le dire !!!!
dénivelé
on commence par quasiment 5 km sur piste, en foret (en 2 brins ) : c 'est beau … mais avec des running de route … craignos ;
en fait : dés le début je suis terrorisé par mon ischio !!!!! grrrrrr !
en sortant en colline, jeudi avec ma-tortue , grosse douleur dans une montée .. je suis rentré à allure d'escargot en maudissant la terre entière !
résultat : j'essaye de courir "à cloche pied" sur les montées, en tirant avec la jambe droite …. résultat : au bout de 6 km j'ai mal au genoux droit .. et à l'ischio gauche !!!
alors j'ai "géré" … essayant de ne pas forcer dessus , foulée rasante, rapide, de faible amplitude …. (le problème est que : comme à NYC et Valence : en 3 foulées il peut craquer à tout instant ! pas le temps de s"en rendre compte avant !!!!!!!! )

le parcours est joli : comme j'aime : Nature ! , petites départementales, ou routes vicinales , passage par le joli village de Callas, et Cabries
2 boucles inégales , où nous allons croiser le semi qui est parti 1h30 plus tard .
amusant de rattraper les gens du semi avant l'arrivée Winking

autant le dire : le parcours se prête plus pour le semi que le Full (les 2 boucles l'expliquant ) de plus , vu le nombre restreint d'inscrit sur le marathon, on a de grands moments de solitude Winking
j'ai doublé tout le long ….. mais au rythme d'un coureur tous les 2 km Winking
les ravitos sont bien situés, eau, coca, Malto, et à manger (bananes, abricots secs … ) rien à dire !
des bénévoles partout : bonne organisation !

je termine les cuisses qui deviennent un peu plus raides , mais sans plus .. l'ischio, comme d'hab, s'est calmé à partir du 32 iem …
et là : la surprise de l'année en constatant que j' améliore encore mon chrono de Munich , que je ne croyais plus capable de faire !

un bon repas offert , sous la pinède (la pasta de la veille était aussi offerte , avec la médaille le T-shirt et une bouteille de vin à l'arrivée ! tout cela pour 20€ !!)
repas Provençal (Daube de Toro ) pendant la remise des podiums … sous le plein soleil … gavé d'endorphines …. Whaou .. le pied !!!!
on va rencontrer : Betta de CàF ( une petite bonne femme d'une énergie rare !!!!! et d'une compagnie des plus agréables! merci pour le dessert-Champagne chez tes amis ! ) , on va retrouver notre Colange après notre marathon de Munich ( une petite bonne femme d'une énergie rare !!!!! et d'une compagnie des plus agréables! ben … oui .. je me répète … mais c'est tellement vrai ! Winking )
elles ont servi de lièvre de luxe pour ma-tortue qui a retrouvé, du coup, un bon chrono pour son semi , et qui était ravie de cette compagnie !!

alors voilà .. il y a des jours comme cela où on ne regrette pas de s'être levé un peu plus tôt , de s'être lancé dans un challenge de plus ….
13 iem marathon de l'année , à venir que du bon : Nice Cannes et La Rochelle (mais ne pas oublier le Marseille Cassis, la ronde des vignes , le PMTEA Esterel … etc etc
allez … dodo Winking

IMG_1512



|

Marathon de Munich 2009

munich
un régal que ce marathon !!
parce qu'il y avait les copains !!!! les "Colange" &co , Palmito & jijette
parce qu'on y a fait deux repas pantagruélique d'anthologie
parce que j'ai renoué avec les chronos ... avec une facilité déconcertante !!!
(et en négativ split : 1ier semi = 01:38:45 , et 2 iem semi = 01:35:20 -------> total 03:14:05 )

eux


mon récit ici

les photos du marathon .... ici !

mon circuit GPS : ici
|

la Cinquantaine !!!

pconvert
(photo-montage : Bernard Blanc)

La cinquantaine ! …
qui m'aurait dit ?…
il y a quelques années, à mes débuts, j'avais croisé un gaillard arborant un T-Shirt estampillé d'un "50 ans , 50 marathons" !
j'avais trouvé cela fou !!!! hallucinant ! impressionnant !… et complètement irréel pour un novice marathonien ….
et depuis un fameux marathon 2001 , année de triste mémoire à New York City justement, où je fis mes premières armes à 42 ans en 3h16 , le temps a passé ….les courses se sont enchainées …. de plus en plus vite … jusqu'à ce jour de fête au Luberon !
Nondjedjiou !!!! CINQUANTE ! l'année de mes 50 ans !!!!

si je regarde derrière moi, je ne peux que m'enthousiasmer devant la diversité des lieux , des types de marathons, des ambiances, des paysages, des pays , des continents , des performances , de mes déguisements : fer de lance d'un pconvert un peu farceur, jamais très sérieux Winking
- 25 en France
- 16 en Europe
- 9 aux Amériques
- 1 en Afrique

mes grandes fiertés :
- bien sûr, la vanité avec mon PB (Personal Best) …. ne le nions pas … 2h56 au marathon de Carqueiranne 2002 (mon 2 iem marathon chrono)… 29 iem sur 344 arrivants … c'est dire la foule !!!
- mais aussi le style : Marathon du Mont Blanc et surtout Marathon de Zermatt couru à 100% ! la volonté que cela demande !
- et encore le "style" avec NYC 2006 en "Super Dupont" : un super Héros bien Franchouillard au Pays des "plus forts" (avec en plus, la volonté de finir ce marathon en courant malgré une déchirure de l'ischion jambier au 10 iem mille !)

mes grandes émotions :
- la plus forte , comme bon nombre d'entre nous : le premier marathon à NYC …. avec le distinguo que nous courions dans une ville sinistrée (les tours étaient tombées moins de 2 mois avant) … avec la charge émotionnelle que cela implique … "The First one" et, en plus, chrono prévu atteint ! 20 min de pleurs à gros bouillons !!! inconsolable , irrépressibles ….
- mes "Big Five" : avec NYC : Boston , Chicago, Berlin et Londres …. et à chaque fois un (ou deux) sanglots, tellement l'ambiance prend aux tripes … tellement la folie des spectateurs enivrent le plus blasé des coureurs … comment résister au passage du
Wellesley collège à Boston ? à l'entrée dans Manhattan au sortir du Quennsboro Bridge ? au passage sous le Loop à Chicago? à l'entrée dans Buckingham Palace à Londres? au passage de la porte de Brandebourg à Berlin ?

mes "coups de coeur" :
- le "Big Sur marathon" : sur la côte Californienne , au sortir de la forêt de séquoias … entre visite de San Francisco, Carmel-Monterey et sa "17 Miles Drive" , le Yosemite et les petits villages de la ruée vers l'Eldorado !
- le marathon de Las Vegas où je ré-épouserai SUR le marathon (renouvellement des voeux) ma douce et fidèle Dany allias la-tortue ! émouvant !
- les marathons Italiens : notamment Rome et Florence , courus trois fois de suite chacun , tellement l'Italie est envoûtante de culture, de beauté des monuments, des musées, des Eglises, des Palais ….
- le marathon de San Diego : une ville aux multiples facettes, peu connue des Européens (et ayant l'énorme avantage d'être juste avant le festival de Musique Country de Nashville !)
- le DisneyWorld marathon avec son Goofy-challenge !!!! (semi le samedi+ marathon le dimanche) nous sommes d'accord avec ma-tortue pour avouer y avoir vécu la plus insolite et inoubliable expérience … sportive certes, mais aussi être tombé pendant ces 5 jours dans l'atmosphère de Disney …. et ça … à la cinquantaine approchant … ce n'était pas évident … et pourtant !!! (prendre la semaine d'hôtel dans le ressort Disney )
- Monaco le sportif, Marseille ma ville, le Nice-Cannes sur 'ma' côte d'Azur … comment ne pas y avoir de coup de coeur en courant le long de la