Marseille Cassis 2009

un Marseille Cassis de récup' Winking
aprés 4 marathons d'affilé en un mois ....
tout plaisir avec ma-tortue, Lacox et Did : les 4 déguisés inséparables Winking
coooooolll , au soleil de Provence
une 13 ieme édition de cette course , sans doute, pour moi ....
(la premiere que je faisais, et la seule, durant mes tendres années de jeunesse)


Nous

une gentille rencontre avec les filles de Courir-au-féminin :


CàF

... mais aussi avec les gentils menbres de Courir-le-monde Winking

CLM

que du bonheur à l'arrivée à Cassis , petit bijou de ville où nous nous sommes mariés, avec ma-tortue Winking Winking Winking

Cassis

Mon superbe Album photo de cette superbe course ici
(pour y voir l'intégralité du parcours )..... c'est pour toi, pontgib Winking
.... merci à Olivier & Catherine pour leur hopitalité et le super repas de récup !
comme j'ai été heureux de les revoir !!!!

le tracé GPS de ma Garmin : ici

dimanche prochain : La Roquefort Trail ... de l'autre coté du Chapeau de gendarme qui domine Cassis ! Yessss!
|

Marathon de la Cabro d'Or (Cabries) 2009

PODIUM de 2 iem V2 ! ....... en 3h12

podium

Mon parcours : ici

Mes Photos : ici

Marathon de la Cabro d'Or (Cabries):

c' est en sciant que Léonard Devinci !…….

..… OK ? vous avez compris la boutade ? Winking
..… c'est en forgeant qu'on devient forgeron
….. c'est en courant qu'on devient marathonien

bon , on récapépète Winking
4 marathons en 4 semaines :

d'abord 15 jours après la sortie looooongue du Médoc , on commence par le marathon de Millau :
décision de dernière minute , c'était l'occasion de voir de prés une organisation de 100km (que je ne ferais jamais) et d'y voir de nombreux copains !
le parcours dur dur sous la chaleur, le dénivelé, le déguisement, le mauvais choix de chaussures … bon : 3h36 .. et un podium de 3 iem V2 assez inattendu ;
mais pas euphorique , car j'étais cassé à l'arrivée , et le fait de voir les autres continuer sur 100 km relativise les choses Winking

le dimanche d'après : le marathon du Luberon : pour y fêter mes "50 ans / 50 marathons" !
une très belle journée , une très beau parcours comme d'hab , un bel effort , car entre les arrêts ravito-oenologiques : on a bien bourré !
3h50 et un podium d'honneur grâce à la gentillesse des org (le couple Page)

le dimanche d'après : le marathon de Munich :
température fraiche idéale pour courir, beau temps, parcours plat, départ cool avec Palmito sur les 8 premiers km …. et là : la révélation :
je retrouve mes jambes de 20 ans (nân ! j'déconne … à 20 ans je courrais pas 3 km)
je craque … dans le bons sens ! je prends mes jambes à mon cou et m'offre , à mon énorme surprise, un 3h14 …. moi qui me "desestimais" , qui pensais être en chute libre sur le plan physique !
un chrono que je n'ai plus fait depuis ..….. Hooouulà ……

le dimanche d'après : le marathon de la Cabro d'Or :
là encore , une inscription de dernière minute : je ne savais pas qu'il existait il y a seulement quelques semaines … et rater un marathon chez soi : c'est ballot , non ?
aucune ambition : le parcours est très vallonné , mais j'y reviens ensuite …
et là : je claque un 3H12 !!! et podium de 2 iem V2 !!!
j'avais bien vu que j'étais en avance sur mon "partenaire virtuel" du Garmin …. mais j'ai du regarder , re-regarder, re-re-regarder ma montre à l'arrivée …. incrédule …. me demandant où était l'erreur ???

je ne voudrais pas enfoncer le clou ! (en fait … si ! et je me régale !)
mais quand on lit sur TOUS les plans d'entraînement :
- la dernière sortie longue , trois semaines avant marathon tu feras ….. (alors que : la sortie longue > 3H of course , permet la mobilisation optimale des acides gras libres, les plus énergétiques pour l'organisme , ce qui économise le glycogene et permet entre autre , d'éviter le MUR …. 72 h apres: les acides gras libre retournent dans le petit gras du ventre ou des fesses .. alors pourquoi négliger cette physiologie ? personnellement je fais toujours ma sortie longue le dimanche ou le jeudi avant marathon , en courant en semaine si c'est le dimanche, afin de profiter au Max de ce cadeau de mes " petits rognons" )
- la dernière quinzaine tu relâcheras ..
- la dernière semaine : du "Gras" tu feras ! …..

inepties ! .. en tous cas , mon petit parcours de ce mois ci , prouve bien qu'il existe des alternatives ….. aux coureurs de s'en inspirer …. à condition de pouvoir savoir que cela existe !!!!
mais si personne n'en parle ? comment faire son choix d'entrainement , en fonction de son âge , de ses dispos, de son amour de courir, de sa folie, de sa recherche de compréhension de la physiologie , du terrain de loisir, etc etc …
et que l'on ne vienne pas me dire : " oui, mais toi , pconvert, tu es exceptionnel " … foutaise …. le pconvert est un sédentaire, a bientôt 51 ans , et avait 15 kg de plus il y a moins de 10 ans et fumait son paquet de clopes …..

Ma Course de ce jour :
départ 8h du mat … horaire d'été : c'est dire que le petit jour était à peine levé à cette époque de l'année , et avec le ciel entièrement dégagé : la température était glaciale ( zest de petit Mistralou )
malgré mes mitaines j'avais le bout des doigts gelés , et incapable de prendre mes photos chéries (bon , j'en ai qq.s'unes tout de même ) … ce n'est qu'après le semi que mes doigts allaient mieux !
le parcours est vallonné …. c'est peu de le dire !!!!
dénivelé
on commence par quasiment 5 km sur piste, en foret (en 2 brins ) : c 'est beau … mais avec des running de route … craignos ;
en fait : dés le début je suis terrorisé par mon ischio !!!!! grrrrrr !
en sortant en colline, jeudi avec ma-tortue , grosse douleur dans une montée .. je suis rentré à allure d'escargot en maudissant la terre entière !
résultat : j'essaye de courir "à cloche pied" sur les montées, en tirant avec la jambe droite …. résultat : au bout de 6 km j'ai mal au genoux droit .. et à l'ischio gauche !!!
alors j'ai "géré" … essayant de ne pas forcer dessus , foulée rasante, rapide, de faible amplitude …. (le problème est que : comme à NYC et Valence : en 3 foulées il peut craquer à tout instant ! pas le temps de s"en rendre compte avant !!!!!!!! )

le parcours est joli : comme j'aime : Nature ! , petites départementales, ou routes vicinales , passage par le joli village de Callas, et Cabries
2 boucles inégales , où nous allons croiser le semi qui est parti 1h30 plus tard .
amusant de rattraper les gens du semi avant l'arrivée Winking

autant le dire : le parcours se prête plus pour le semi que le Full (les 2 boucles l'expliquant ) de plus , vu le nombre restreint d'inscrit sur le marathon, on a de grands moments de solitude Winking
j'ai doublé tout le long ….. mais au rythme d'un coureur tous les 2 km Winking
les ravitos sont bien situés, eau, coca, Malto, et à manger (bananes, abricots secs … ) rien à dire !
des bénévoles partout : bonne organisation !

je termine les cuisses qui deviennent un peu plus raides , mais sans plus .. l'ischio, comme d'hab, s'est calmé à partir du 32 iem …
et là : la surprise de l'année en constatant que j' améliore encore mon chrono de Munich , que je ne croyais plus capable de faire !

un bon repas offert , sous la pinède (la pasta de la veille était aussi offerte , avec la médaille le T-shirt et une bouteille de vin à l'arrivée ! tout cela pour 20€ !!)
repas Provençal (Daube de Toro ) pendant la remise des podiums … sous le plein soleil … gavé d'endorphines …. Whaou .. le pied !!!!
on va rencontrer : Betta de CàF ( une petite bonne femme d'une énergie rare !!!!! et d'une compagnie des plus agréables! merci pour le dessert-Champagne chez tes amis ! ) , on va retrouver notre Colange après notre marathon de Munich ( une petite bonne femme d'une énergie rare !!!!! et d'une compagnie des plus agréables! ben … oui .. je me répète … mais c'est tellement vrai ! Winking )
elles ont servi de lièvre de luxe pour ma-tortue qui a retrouvé, du coup, un bon chrono pour son semi , et qui était ravie de cette compagnie !!

alors voilà .. il y a des jours comme cela où on ne regrette pas de s'être levé un peu plus tôt , de s'être lancé dans un challenge de plus ….
13 iem marathon de l'année , à venir que du bon : Nice Cannes et La Rochelle (mais ne pas oublier le Marseille Cassis, la ronde des vignes , le PMTEA Esterel … etc etc
allez … dodo Winking

IMG_1512



|

Marathon de Munich 2009

munich
un régal que ce marathon !!
parce qu'il y avait les copains !!!! les "Colange" &co , Palmito & jijette
parce qu'on y a fait deux repas pantagruélique d'anthologie
parce que j'ai renoué avec les chronos ... avec une facilité déconcertante !!!
(et en négativ split : 1ier semi = 01:38:45 , et 2 iem semi = 01:35:20 -------> total 03:14:05 )

eux


mon récit ici

les photos du marathon .... ici !

mon circuit GPS : ici
|

la Cinquantaine !!!

pconvert
(photo-montage : Bernard Blanc)

La cinquantaine ! …
qui m'aurait dit ?…
il y a quelques années, à mes débuts, j'avais croisé un gaillard arborant un T-Shirt estampillé d'un "50 ans , 50 marathons" !
j'avais trouvé cela fou !!!! hallucinant ! impressionnant !… et complètement irréel pour un novice marathonien ….
et depuis un fameux marathon 2001 , année de triste mémoire à New York City justement, où je fis mes premières armes à 42 ans en 3h16 , le temps a passé ….les courses se sont enchainées …. de plus en plus vite … jusqu'à ce jour de fête au Luberon !
Nondjedjiou !!!! CINQUANTE ! l'année de mes 50 ans !!!!

si je regarde derrière moi, je ne peux que m'enthousiasmer devant la diversité des lieux , des types de marathons, des ambiances, des paysages, des pays , des continents , des performances , de mes déguisements : fer de lance d'un pconvert un peu farceur, jamais très sérieux Winking
- 25 en France
- 16 en Europe
- 9 aux Amériques
- 1 en Afrique

mes grandes fiertés :
- bien sûr, la vanité avec mon PB (Personal Best) …. ne le nions pas … 2h56 au marathon de Carqueiranne 2002 (mon 2 iem marathon chrono)… 29 iem sur 344 arrivants … c'est dire la foule !!!
- mais aussi le style : Marathon du Mont Blanc et surtout Marathon de Zermatt couru à 100% ! la volonté que cela demande !
- et encore le "style" avec NYC 2006 en "Super Dupont" : un super Héros bien Franchouillard au Pays des "plus forts" (avec en plus, la volonté de finir ce marathon en courant malgré une déchirure de l'ischion jambier au 10 iem mille !)

mes grandes émotions :
- la plus forte , comme bon nombre d'entre nous : le premier marathon à NYC …. avec le distinguo que nous courions dans une ville sinistrée (les tours étaient tombées moins de 2 mois avant) … avec la charge émotionnelle que cela implique … "The First one" et, en plus, chrono prévu atteint ! 20 min de pleurs à gros bouillons !!! inconsolable , irrépressibles ….
- mes "Big Five" : avec NYC : Boston , Chicago, Berlin et Londres …. et à chaque fois un (ou deux) sanglots, tellement l'ambiance prend aux tripes … tellement la folie des spectateurs enivrent le plus blasé des coureurs … comment résister au passage du
Wellesley collège à Boston ? à l'entrée dans Manhattan au sortir du Quennsboro Bridge ? au passage sous le Loop à Chicago? à l'entrée dans Buckingham Palace à Londres? au passage de la porte de Brandebourg à Berlin ?

mes "coups de coeur" :
- le "Big Sur marathon" : sur la côte Californienne , au sortir de la forêt de séquoias … entre visite de San Francisco, Carmel-Monterey et sa "17 Miles Drive" , le Yosemite et les petits villages de la ruée vers l'Eldorado !
- le marathon de Las Vegas où je ré-épouserai SUR le marathon (renouvellement des voeux) ma douce et fidèle Dany allias la-tortue ! émouvant !
- les marathons Italiens : notamment Rome et Florence , courus trois fois de suite chacun , tellement l'Italie est envoûtante de culture, de beauté des monuments, des musées, des Eglises, des Palais ….
- le marathon de San Diego : une ville aux multiples facettes, peu connue des Européens (et ayant l'énorme avantage d'être juste avant le festival de Musique Country de Nashville !)
- le DisneyWorld marathon avec son Goofy-challenge !!!! (semi le samedi+ marathon le dimanche) nous sommes d'accord avec ma-tortue pour avouer y avoir vécu la plus insolite et inoubliable expérience … sportive certes, mais aussi être tombé pendant ces 5 jours dans l'atmosphère de Disney …. et ça … à la cinquantaine approchant … ce n'était pas évident … et pourtant !!! (prendre la semaine d'hôtel dans le ressort Disney )
- Monaco le sportif, Marseille ma ville, le Nice-Cannes sur 'ma' côte d'Azur … comment ne pas y avoir de coup de coeur en courant le long de la Méditerranée ! Mare Nostrum !

mes incontournables !
- le Médoc ……..! la Mecque des marathons déguisés, dans un cadre de châteaux, de vignes tirées au cordeau , de bon vins …. une ambiance où, pour une fois , ce sont les coureurs qui la font ! Huit fois couru , huit fois éberlué ! et un record de 6h25 !
-le Luberon … ne me demandez pas pourquoi … Six fois de suite le charme a marché ! j'aime ce petit bout de Provence , j'aime ses paysages de vignes automnales , son parcours nature, sa bonne organisation , ses org. si sympathiques, ses difficultés qui font qu'un marathon se mérite !
- le Marathon des Vignobles d' Alsace : trois fois seulement … mais quelles trois fois ! un parcours ayant atteint une beauté régionale caractéristique et incontestable ! une variété de ravitaillements en produits régionaux avec le vin qui va bien à ne-manquer-sous-aucun-prétextes ! une bande de copains dont je n'aurais jamais osé me l'imaginer , moi le solitaire d'une moitié de vie ….

mes Touristiques :
ma grande chance a été de passer sous la barre des trois heures dés la deuxième tentative … ouf ! le rêve de beaucoup en poche, il ne me restait plus que d'essayer de me maintenir à un certain niveau pour ne pas m"ennuyer en courant, mais surtout… surtout… prendre pour prétexte " le marathon" pour visiter le monde !
- Valencia ! ville superbe entre hyper modernisme architectural (Candela & Calatrava) , centre historique Hispanique caractéristique, ville du sport (GP de F1, América Cup) …. et marathon !
- Stockholm : point le plus nord visité pour nous .. et des Km de marche !
- Vienne : la beauté d'une ville impériale, encore dans le sillage du parfum de Sissi
- Barcelone : là où j'ai découvert l'architecture ! grâce à Gaudi ! un déclic … une évidence que cet Art était premier , indispensable, vital … un réveil ..
- Québec : une France d'antan .. un charme fou , poursuivi d'une visite plus large du Canada : un grand souvenir !
- Marrakech ! mon premier retour dans mon Maghreb natal … les senteurs de souks .. la promiscuité de la foule grouillante.. la beauté de l'art Mauresque sous toutes ses formes .. et la bande de copains Marocains et Français !

mes courses "héroïques" :
parce que blessé … mais tenace ! comme un abrutit de primate !
- NYC 2006 : cloué par une récidive de déchirure d'ischio-jambier , je termine en courant à cloche pied les 2/3 du parcours .. pour finir dans une euphorie indescriptible !…
- Florence 2006 : une contracture au mollet depuis le semi .. terrible !!! (et en 3h17 !!! allez comprendre)
- Valence 2009 : encore l'ischio-jambier au semi .. mais là la douleur sera intolérable , croissante, un combat de titan … inutile et stupide : 45 jours d'arrêt !
- mais aussi dans une moindre mesure Rome et Boston 2006 , Ajaccio inachevé (le seul où je serais raisonnable)

mes "bluettes" : juste "pour voir " :
- le Lille-Lens (dit marathon du Louvre) bien agréable sous un grand soleil .. et le Nord à découvrir !
- Paris 2005 , pas un grand souvenir devant les scandaleuses insuffisances d'organisation , mais ayant récupéré un dossard une semaine avant , il reste une expérience au pied levé que je ne regrette pas
- Millau 2009 : inscription de dernière minute pour y voir les copains et l'organisation d'un cent Km … pas un grand souvenir non plus , mais un podium de 3iem V2 … moi le seul déguisé des 2000 coureurs … incongru …

mes courses déguisées :
il faudrait plutôt énumérer celles où je ne l'étais pas Winking
pourquoi cette folie? bêtise? provocation? exhibitionnisme?
probablement tout à la fois …
rapidement le sérieux des coureurs, leur côté "prise de tête aux fractionnés" , leur côté "je suis le champion du monde" , leur côté "NYC-c'est-Nul-parce-que-je-n'ai-pas-pu-y-faire-mon-Personal-Best" ……. m'a gavé au plus haut point !
je comprends ce goût de la perfection, du sport de "haut" niveau, j'y ai touché du doigt … mais je ne comprends plus le manque de relativisation d'un sport qui doit rester un jeu . nous avons la chance et le bonheur d'avoir deux jambes qui marchent, d'avoir un coeur qui pompe, soyons heureux de faire les chronos que l'ont fait, chacun à son niveau : ils ne relatent que l'état de forme du m